Sites Inria

English version

Métiers d'Inria

Françoise Monfort - 15/11/2011

Alexis Muller : « Ma voie était dans la recherche »

Alexis Muller

Alexis Muller est ingénieur expert à Inria Lille - Nord Europe. Une première expérience dans l’industrie lui a fait comprendre que sa voie se trouvait dans la recherche.

Quelle est la nature de votre fonction au sein d'Inria ?

Depuis un an et demi, je travaille à l’Institut dans une équipe qui produit du code pour les systèmes embarqués (voitures, appareils photo, …). C'est un travail complètement différent du sujet de ma thèse même si la technologie et la façon de concevoir sont les mêmes. Cette expérience m’a vraiment permis d’avoir un recul sur les thématiques que j'expertise aujourd’hui. J’ai d'ailleurs décidé de créer une start-up sur le modèle Inria, aidé par le responsable transfert du centre.

Quel a été votre parcours ?

J’ai débuté par un DUT d’informatique avant de suivre le parcours universitaire classique jusqu’au doctorat. Ma thèse concernait l’ingénierie dirigée par les modèles pour la conception de systèmes d’information. Alors que je travaillais dans le secteur privé, j’ai été contacté par une personne travaillant à l’Inria avec laquelle j’avais déjà collaboré en recherche.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats qui se destinent au même métier que le vôtre?

De manière générale, pour être ingénieur, il faut faire preuve d’autonomie et de curiosité. Il ne faut pas hésiter à contacter les personnes travaillant dans la thématique qui vous intéresse pour obtenir des précisions. Les chercheurs Inria se montrent eux-mêmes très intéressés lorsqu'il s'agit d'établir des contacts avant l’envoi d’une candidature. C’est une manière pour le candidat de bien ficeler son dossier, de voir si on a bien compris le sujet de la même façon...Cela peut clairement ouvrir de nouvelles possibilités. 

Mots-clés : Start-up Ingénieurs Systèmes embarqués

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !