Sites Inria

Concours logiciel

"Boost Your Code" & le développement logiciel chez Inria

Stephane Ubeda © Inria / Photo J. M. Ramès

Stéphane Ubeda, en charge du développement technologique chez Inria, revient sur l'opération Boost Your Code  et ses objectifs.

Comment est né le concours Boost Your Code  ? Pourquoi l'avoir lancé dans le domaine du développement logiciel ?

La création du concours Boost Your Code en 2011 a eu pour principale motivation le renforcement de notre attractivité. Lorsqu’on recrute plus de 200 ingénieurs par an, souvent des jeunes, il est vital de maintenir des liens étroits avec le monde étudiant et les universités. Ces jeunes diplômés travaillent sur des sujets originaux, des technologies en ruptures, issus de nos projets de recherche.

Les ingénieurs passant chez Inria trouvent cette expérience très enrichissante, ils ont le plus souvent les yeux qui brillent encore lorsqu’ils évoquent leur travail. 

Notre concours Boost Your Code se démarque de ce qui se pratique classiquement et qui consiste à donner un chèque à un lauréat qui dans la plupart des cas ne développe pas son projet. La philosophie d’Inria était d’accompagner un jeune dans la réalisation de son projet jusqu’à son aboutissement. Aussi bien par tradition que pour amplifier l’impact potentiel sur la société, le choix de l’open source s’est naturellement imposé comme une condition obligatoire du concours. Ce qui nous intéresse est de booster le projet d’un jeune diplômé par un contrat d'un an chez Inria : toutes les valeurs portées par Boost Your Code sont là.

La CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs) et la SIF (Société informatique de France) sont deux partenaires que nous avons associés au concours et qui soutiennent notre attachement à la formation et nous permettent de tisser des liens avec les élèves ingénieurs, notamment pour le recrutement.

Quelles sont les implications et l'étendue du développement logiciel chez Inria ?

Le développement logiciel tient une place centrale dans notre institut. Nous sommes un établissement public de recherche en sciences du numérique. Le champ d'action est plus large que l'informatique : autour de l'informatique, il y a tout ce qui peut toucher à l'électronique, la robotique, les mathématiques appliquées... Le logiciel y joue un double rôle. En sciences du numérique, le logiciel est un objet d'études. Nous produisons des savoirs et des connaissances sur le traitement automatique des données. Cela s'exprime bien souvent par des langages de programmation ou encore des nouveaux systèmes d'exploitation.

Boost Your Code soutient chaque année un projet basé sur des challenges scientifiques mais également susceptibles de répondre à un besoin de la société, que ce soit dans la sphère économique ou autre. 

Le logiciel est aussi utilisé pour vérifier et valider nos recherches. Là, il n’est pas forcément un objet de recherche en lui-même, mais permet plutôt un moyen de mettre en valeur une recherche. Quand on affirme quelque chose dans la recherche en sciences du numérique, comme dans les autres sciences, il faut le démontrer, l'étayer, montrer que c'est reproductible... Dans le monde du numérique, on procède à l'aide de logiciels.

Dans quel contexte le lauréat sera-t il amené à travailler pour mener à bien son projet ?

Dans le cadre de Boost Your Code, nous privilégions des projets de développement qui représentent un challenge scientifique. L'objectif n'est pas forcément que le projet soit finalisé à l'issue du contrat d'un an, mais que tout soit suffisamment sur les rails pour qu'il puisse perdurer.
Nous accueillons ainsi le développement de projets très différents tous très prometteur. Nous recherchons à chaque fois le meilleur cadre pour accueillir nos lauréats qui sont ainsi accueillis dans nos services d’expérimentation et de développement qui regroupent plusieurs ingénieurs en soutien à la recherche, soit directement par une équipe de recherche. Quel que soit le cas de figure, ils bénéficient d’un encadrement personnalisé et évoluent dans un cadre extrêmement stimulant.
Nous mettons tout en œuvre pour que nos lauréats voient leurs débuts professionnels « boostés » !
J’en donnerai pour preuve le parcours du lauréat de l’édition 2013, Alexandre Gautier-Foichat. Passionné par le monde de l’image et du cinéma, il a développé Natron FX, un logiciel compositing, ce qui consiste à mélanger plusieurs images pour en faire un plan unique. Cette méthode est couramment utilisée pour les effets spéciaux du cinéma. Nous lui avons permis d’intervenir à Siggraph 2014, où il a pu rencontrer tous les acteurs qui comptent dans le monde de l’image. Depuis, sa carrière a vraiment décollé !

Mots-clés : Concours logiciel Développement logiciel Boost your code Ingénieur de développement

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !