Sites Inria

English version

Partenariats

ANDRA : modéliser le stockage des déchets radioactifs

Inria a signé un partenariat stratégique avec l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) en septembre 2009, renouvelé une deuxième fois 2018 pour une durée de cinq ans. Portant sur la gestion des déchets radioactifs, le partenariat concerne plus précisément la simulation numérique et l'assimilation de données, ainsi que le traitement des incertitudes.

Axes de recherche

L’Andra, maître d’ouvrage du projet Cigéo  de stockage géologique de déchets radioactifs, et Inria ont souhaité renouveler leur partenariat portant sur la simulation numérique. L’Andra est associée depuis dix ans à Inria pour développer des méthodes et outils numériques capables de simuler l’évolution des stockages et de leur environnement géologique sur de très longues échelles de temps (jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’années pour le projet Cigéo ). En effet, le stockage géologique mobilise des phénomènes parfois complexes sur de grandes échelles de temps et d’espace, dont on doit rendre compte dans le cadre des exigences de sûreté propres aux stockages. Ces impératifs requièrent de disposer de moyens numériques performants.

Les recherches se concentrent sur la modélisation et la simulation des processus physiques ou chimiques au cours du stockage, c'est-à-dire le transport des éléments radioactifs. Elles concernent également la représentation géométrique des infrastructures et de leur environnement (maillage du site, de certaines zones géologiques, des alvéoles de stockage). Par ailleurs, les codes et moyens de calcul utilisés par l’Andra seront adaptés pour être appliqués aux supercalculateurs ou aux ressources informatiques mutualisées afin de créer une grille de calcul.

Trois axes de recherche principaux ont été retenus : 

  • Simulation des processus physiques : écoulements de fluides et de gaz en milieux poreux ;
  • Méthodes de résolution : maillage adaptatif, méthodes numériques, représentation de processus d’évolution chimique ;
  • Méthodes d’analyse : assimilation et fouille de données, analyse d’incertitudes.

Des résultats de haut niveau

Au cours des dernières années, le partenariat Andra-Inria a abouti à des résultats de haut niveau qui ont accompagné de manière opérationnelle chaque étape de conception du projet Cigéo . Parmi les sujets d’intérêt commun, on peut citer :

  • La simulation de processus physiques : sur ce sujet, l’Andra et Inria cherchent à améliorer les modèles de représentation physiques, et notamment la gestion numérique des différents couplages par des méthodes innovantes. L’objectif est d’améliorer encore plus la connaissance du comportement du stockage ;
  • Le calcul haute performance : les méthodes et algorithmes permettant de gérer la complexité et les grandes échelles de temps induites par Cigéo . L’objectif est d’améliorer la précision, la rapidité et la qualité des résultats ; 
  • Les méthodes de traitement et d’analyse des données, qui permettent de mieux gérer les incertitudes de toute nature sur des modèles complexes, ainsi que hiérarchiser et trier de grandes quantités de données, et de confronter les observations à la simulation.

En savoir plus sur l'Andra

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs est chargée de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France. Dans le cadre de cette mission, l'Andra met son expertise et son savoir-faire au service de l'État pour : trouver, mettre en œuvre et garantir des solutions de gestion sûres pour l'ensemble des déchets radioactifs français afin de protéger les générations présentes et futures du risque que présentent ces déchets.

En savoir plus sur le projet Cigéo

Cigéo  (Centre industriel de stockage géologique) est le projet français de centre de stockage profond de déchets radioactifs. Il est conçu pour stocker les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par l'ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu'à leur démantèlement, et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires.

Haut de page

Suivez Inria