Sites Inria

English version

Prix Inria 2013

Edith Corre, Michel Loyer et Marie-Hélène Pautrat : Prix du soutien à la recherche et à l'innovation 2013

Edith Corre, Michel Loyer et Marie-Hélène Pautrat

Edith Corre, Michel Loyer et Marie-Hélène Pautrat, lauréats de ce prix, travaillent au sein de la Direction des partenariats européens d'Inria. Tous trois ont contribué à promouvoir l'idée européenne chez Inria et à accroître ainsi la participation de nos équipes de recherche dans les projets de recherche, de développement et d'innovation financés par la commission européenne.

Thierry Priol, directeur, direction des partenariats européens

Thierry Priol, directeur des partenariats européens © Inria / Photo M.Bourguet

« La Direction des partenariats européens (DPE) a joué un rôle essentiel pour la progression de l'idée européenne chez Inria par un soutien qu’elle offre aux équipes et aux informations qu’elle diffuse aux chercheurs via les correspondants Europe présents dans chaque centre. Les équipes sont de plus en plus nombreuses à participer aux projets de recherche financés par la Commission européenne. Les équipes-projets d'Inria ont participé à 221 projets dans le cadre du 7e Programme Cadre (PCRD), ce qui représente un financement annuel moyen de 15 M€.
L'aide de la DPE concerne notamment la préparation des propositions soumises à l’ERC (Conseil Européen de la Recherche). Et les résultats sont remarquables : sur 39 bourses accordées en informatique en France début 2013, 22 l'ont été à des chercheurs Inria ! Et depuis le début de l’année, 4 autres bourses ont été attribuées à des chercheurs Inria ou travaillant dans des équipes Inria.

En préparant le prochain programme cadre, Horizon 2020, l'équipe de la DPE a prouvé à nouveau sa cohésion et la qualité de son travail. Ce prix récompense toute l’équipe. Ensemble, ils ont aidé les chercheurs à inscrire durablement Inria parmi les centres d'excellence à l'échelle européenne. »

Michel Loyer, adjoint au directeur

Michel Loyer

Depuis dix ans qu'il s'occupe d'affaires européennes, Michel Loyer est rompu à l'exercice du suivi des programmes cadres et autres programmations conjointes comme, par exemple, Eurêka. Il a suivi le 6e PCRD (2002-2006), puis le 7e (2007-2013). Et il a participé activement à la préparation d'Horizon 2020, nouveau nom du 8e.
Ce qu'il aime tout particulièrement dans son métier, c'est d'être un facilitateur, un « go-between ». « Nous informons, conseillons et accompagnons nos chercheurs. Avec les directions scientifiques, nous identifions les opportunités qu’offrent les programmes européens pour nos équipes. Nous sommes également l’interlocuteur du Ministère de la Recherche sur ces questions européennes et participons aux groupes de travail nationaux qu’il a mis en place. Mais nous sommes une toute petite équipe, nous ne pouvons pas tout faire. Heureusement, nos centres de recherche assurent localement le montage et le suivi des propositions pour leurs équipes.»

En dix ans, il a vu combien la perception par les chercheurs de ce que l'Europe peut leur apporter a évolué. « Les bourses ERC surtout sont bien appréciées des chercheurs car ce sont des projets individuels qui leur donnent des moyens importants pour mener leur travaux ». Il constate également qu'Inria et ses différentes directions support sont mieux organisées, sont vraiment montées en compétences sur ces projets européens. Ce qui incite les chercheurs à s'y intéresser. Et lui, européen convaincu, s'en félicite et est persuadé qu’Inria  peut davantage encore développer ses collaborations en Europe.

Marie-Hélène Pautrat, chargée d'affaires européennes

Marie-Hélène Pautrat

« Notre rôle est d'aider les chercheurs à décrypter, à comprendre les programmes européens pour qu'ils en bénéficient au mieux », explique Marie-Hélène Pautrat. Arrivée à Inria en 2006, elle a d'emblée travaillé sur les affaires européennes pour Inria Futurs puis pour le centre de Saclay – Ile-de-France. Elle a rejoint l'équipe DPE à plein temps à l'été 2012.
Marie-Hélène Pautrat est plus spécifiquement en charge de deux dossiers majeurs : Horizon 2020 et EIT ICT Labs. Ce dernier est un laboratoire européen impliquant une trentaine de partenaires principaux – dont Inria – dans six pays  sous l'égide de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT), créé par la Commission européenne. Quant à Horizon 2020, c'est le programme cadre pour la période 2014-2020 qui couvre un périmètre plus large que les précédents PCRDT puisqu'il concerne non seulement la recherche mais également l'innovation. Il est doté de 70 milliards d'euros sur 7 ans. « Cela va nous donner de nombreuses occasions de mettre en valeur la recherche effectuée chez Inria», souligne-t-elle.

Concrètement, Marie-Hélène Pautrat comme les autres membres de la DPE, travaille en étroite relation avec les correspondants Europe. Depuis un an, elle suit l’avancée des négociations entre la Commission européenne, le Conseil et le Parlement européens. Il s'agit non seulement de comprendre l’articulation entre les objectifs d’Horizon 2020 et les priorités stratégiques de l’Institut mais aussi de mesurer les implications des modalités de mise en œuvre de ce programme pour Inria. « L’objectif est de permettre aux chercheurs de participer dans les meilleures conditions aux projets européens » précise-t-elle.

Edith Corre, assistante de direction

Edith Corre

Edith Corre est à la Direction des partenariats européens depuis sa création, en 2006. Elle s'occupait déjà des affaires européennes depuis 2003. « L’activité a beaucoup évolué depuis les débuts. J’assiste le directeur et une part importante de mon temps est consacrée à la veille, la synthèse et la diffusion de l'information », détaille-t-elle. Elle commence tôt le matin en parcourant ses sources d’informations et diffuse les plus importantes aux correspondants Europe, rédige des articles pour le web interne ainsi qu'une Lettre d’information, qui compte environ 180 abonnés. Elle rédige également des notes de synthèse sur les collaborations bilatérales d’Inria avec les pays européens à la demande du ministère. Elle conçoit ou participe à l’élaboration et au suivi des tableaux de bord des projets européens notamment des bourses ERC, et du budget.

« L’activité est dense et variée ! et j'aime vraiment ce que je fais ». Comme les autres membres de la DPE, elle insiste sur l'ambiance amicale qui règne dans l'équipe. « Nous sommes une équipe soudée et solidaire, nous travaillons en confiance et nous nous apprécions mutuellement ». Changer de poste ? « Je n’ai pas encore fait le « tour de l’Europe », surtout en ce moment avec le démarrage prochain d'Horizon 2020 ! ». Quant au prix, Edith Corre souligne que c'est une belle récompense collective, « qui reconnaît le travail de la DPE, mais il faut aussi mentionner celui de toute la chaîne, notamment des correspondants Europe et des services administratifs et financiers ».

Mots-clés : Michel Loyer Edith Corre Marie-Hélène Pautrat Thierry Priol Europe Prix Inria

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !