Sites Inria

English version

Prix Inria 2011

Julien Wintz : Prix du soutien à la recherche et à l'innovation

Julien Wintz, Prix Inria 2011 du soutien à la recherche et à l'innovation Inria / G. destombes

Julien Wintz, ingénieur de recherche au sein du service de développement et d’expérimentation (SED) du Centre Inria Sophia Antipolis-Méditerranée vient de recevoir le Prix du soutien à la recherche et à l’innovation pour sa contribution à la réalisation d’une méta-plateforme logicielle. Utilisée par les chercheurs pour développer leurs propres logiciels et ainsi accélérer le développement de leurs travaux, la plateforme est aussi un outil de collaboration pour la recherche et les actions de transfert.

Julien Wintz a suivi un parcours universitaire classique en informatique et en mathématiques à l’université Pasteur de Strasbourg, qui l’a mené à l’issue de sa maîtrise au Laboratoire des Sciences de l’Image, de l’Informatique et de la Télédétection. « C’est là que j’ai découvert, le monde de la recherche au sein de son équipe d’Informatique Géométrique et Graphique, en travaillant sur la résolution symbolique de systèmes de contraintes géométriques, sous la direction de Pascal Mathis et Pascal Schreck » rapporte Julien Wintz. « En 2005, j’ai rejoint le centre Inria de Sophia Antipolis pour effectuer ma thèse sur les méthodes algébriques pour la modélisation géométrique avec Bernard Mourrain (Equipe GALAAD). L’informatique géométrique graphique m’a toujours extrêmement passionné et c’est au cours de ma thèse que j’ai pu constater combien cette discipline est complètement liée aux autres thématiques de la recherche informatique, en ce sens qu’elle permet de matérialiser visuellement des concepts mathématiques et autres phénomènes physiques  qui peuvent apparaître abstraits de prime abord ». Une démarche de matérialisation que Julien Wintz considère comme un cercle vertueux qui enchaîne indéfiniment des réponses théoriques (modélisation mathématique) et des réponses pratiques (développement d’un outil logiciel), les uns bénéficiant des autres pour ouvrir de nouvelles questions et réitérer.

Fort de ce constat, le jeune doctorant décide de rejoindre en 2008 en tant qu’ingénieur de recherche le service d’expérimentation et développement du centre Inria de Sophia Antipolis, sous la direction de David Rey. Son idée : confronter cette démarche expérimentale aux autres thématiques du centre. Son expertise : le calcul et la visualisation scientifique.

Expérimentation pluridisciplinaire et transverse

Mur d’images immersif et interactif : manipulation gestuelle pour l’imagerie médicale Mur d’images immersif et interactif : manipulation gestuelle pour l’imagerie médicale

« Mon arrivée dans l’équipe fut sans aucun doute l’un des moments les plus forts de mon parcours. Au contact de mes collègues et en immersion dans différentes équipes de recherche aux thématiques aussi variées que l’imagerie médicale ou la simulation numérique, j’ai trouvé une équipe et un contexte pour définir puis mettre en oeuvre l’idée de l’expérimentation et lui donner un nouvelle nature : pluri-disciplinaire et transverse. Au sein de l’équipe, en tant qu’ingénieur de recherche, nous sommes immergés dans les équipes de recherche qui en font la demande pour aider les chercheurs à formaliser des projets de développement permettant d’élaborer des expérimentations logicielles  qui reposent sur leurs travaux de recherche. Partant du constat que de nombreux aspects du cycle de développement sont récurrents, quand bien même les domaines d’applications sont différents, notre approche a été de mutualiser cette compétence et de la faire partager, en utilisant notre position de fonction de soutien. Ce qui permet aux équipes de recherche de se focaliser sur leur code métier ».

Sur le plan technique, cette mutualisation a pris la forme d’une méta-plateforme de développement pour le calcul scientifique . L’objet même des travaux réalisés par Julien Wintz ces trois dernières années. Déclinable en différentes plateformes logicielles dédiées à un domaine d’application potentiellement pluridisciplinaire, la métaplateforme repose sur une architecture modulaire articulée autour de l’abstraction de concepts de données, d’algorithmes et de visualisation. Au delà de la démarche (méta-plateforme modulaire), le prix décerné à Julien Wintz récompense aussi la méthode. « Au niveau humain, la mutualisation nécessite l’animation de la communauté des chercheurs et des ingénieurs  utilisant la plateforme. Selon des méthodes novatrices de collaboration, les équipes travaillant sur un même projet ou différents projets de développement sont amenées à travailler ensemble et partager leurs connaissances. Ainsi « le soutien en développement logiciel est un véritable moyen de développer du lien », affirme Julien Wintz. Si une telle ouverture constitue une véritable révolution culturelle, ce n’est pas tout. En matière d’innovation le rôle du soutien est aussi capital . « Il permet de mettre en valeur les travaux de recherche aux yeux du monde extérieur. C’est donc un vecteur important de nouvelles technologies ». Ainsi, le Prix Inria du soutien à la recherche et à l’innovation salue la démarche et la méthode d’expérimentation mises en oeuvre par Julien Wintz. Un prix qui pourrait bouleverser les mentalités en rapprochant des chercheurs travaillant sur des thématiques variées et générer des partenariats avec des industriels.


Témoignages

Régis DUVIGNEAU, équipe-projet Inria OPALE, Centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée

 

Regis Duvigneau

« Le SED, de par son expertise en architecture logicielle, a une action de catalyseur pour nos recherches, en nous offrant un support logiciel de haut niveau complémentaire à nos compétences scientifiques. Leurs développements favorisent les collaborations entre les équipes de recherche et soutiennent les actions de transfert vers l’industrie. Julien tient un rôle déterminant dans ce dispositif, par l’organisation originale qu’il a proposée, autant sur le plan humain que technologique

Thibaud KLOCZKO, ingénieur spécialiste, équipe-projet Inria OPALE, Centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée

 

Thibaud Kloczko

« Je crois qu’avec Julien le courant est passé tout de suite. L’un comme l’autre nous avions hâte de travailler ensemble et c’est ce qui s’est produit par le biais de l’Action de Développement Technologique Num3sis spécialisée dans la simulation numérique multi-physique. Ce qui me fascine le plus chez lui, est sa faculté d’abstraire les problèmes qu’on peut lui soumettre pour en extraire l’essentiel: «little is beautiful!» comme il aime à le répéter. J’adore travailler avec lui, son exigence et sa clairvoyance sont des qualités que j’apprécie particulièrement ! »

David REY, responsable du service d’expérimentation et de développement, Centre de recherche Inria Sophia Antipolis -  Méditerranée

David Rey

« Julien a une intuition et une capacité d’abstraction et de conceptualisation de très haut niveau. Alliées à une très bonne culture du développement logiciel, elles lui ont permis de concevoir un outil de mutualisation qui rend transparent le formalisme spécifique des codes métiers. C’est une vraie avancée technique. »

Mots-clés : Soutien recherche et innovation Julien Wintz Prix Inria Recherche Innovation

Haut de page

Suivez Inria