Sites Inria

English version

Histoire d'Inria

Gérard Le Lann, pionnier d'Internet et des algorithmes distribués

© DGA

Pionnier de l'Internet et des algorithmes distribués, après le CERN et Stanford University, Gérard Le Lann rejoint l’Iria/Inria où il accomplit l’essentiel de sa carrière.

Diplômé en Mathématiques appliquées de l'université de Toulouse, ingénieur ENSEEIHT (Toulouse), puis docteur en mathématiques, option informatique, de l'université de Rennes, Gérard Le Lann commence sa carrière au CERN en 1969, puis rejoint Louis Pouzin à l’Iria (devenu Inria depuis) en 1972, pour participer au projet-pilote Cylades et au projet Arpanet. A l’université de Rennes, il crée la première équipe sur les réseaux informatiques. À Stanford University, suite à ses travaux de simulation sur les protocoles réseaux, il travaille avec Vinton Cerf sur la conception des protocoles  TCP/IP  qui sont depuis utilisés pour le transfert des données sur Internet.

De retour à l’Iria, il publie en 1977 un article fondateur sur les algorithmes distribués tolérant les défaillances. Il est nommé directeur de recherche en 1978. Au cours des années 1980, il publie des résultats de recherche déterminants sur les bases de données distribuées et sur les systèmes temps réel, qui, outre des partenariats scientifiques, lui valent de nombreuses coopérations avec le milieu industriel et des organismes nationaux (notamment la DGA) et supranationaux (notamment l’ESA (European Space Agency)). En témoignent l’exploitation du brevet « Ethernet déterministe » dans les domaines civils et de défense, et la mise à disposition gracieuse pendant 3 ans de calculateurs par DEC (Digital Equipment Corporation) à Rocquencourt, la première en Europe de la part de DEC. Outre l’algorithmique distribuée temps réel, ses travaux portent ensuite sur l’ingénierie système fondée sur les preuves et sur les systèmes critiques. Directeur de recherche émérite depuis 2008, il travaille aujourd’hui sur les réseaux de véhicules automatisés et communicants, pour lesquels il propose des solutions cyberphysiques assurant à la fois l’innocuité (quasi-absence d’accidents) et la cyber-sécurité (absence de cyber-espionnage et immunité aux cyberattaques).

Il a reçu en 2012 le prix Willis Lamb de l'Académie des Sciences.

Mots-clés : Gérard Le Lann Histoire d'Internet Véhicules connectés Internet Histoire d'Inria

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !