Sites Inria

English version

Start-up Makitoo

Sébastien Dacher-Citizen Press - 1/09/2015

Makitoo (ex-Spoonware), une trousse de secours contre les bugs informatiques

Spoonware

Le bug , une faille qui vient perturber, voire paralyser un système informatique, est le cauchemar des informaticiens. Afin de proposer des applications propres et plus robustes, l'ingénieur Nicolas Petitprez a fait de la traque des bugs une obsession.

S’intéresser aux bugs n’est pas banal, d’où cette idée vous est-elle venue ?

Nicolas Petitprez  : Malgré toutes les techniques visant à améliorer la qualité des logiciels, les bugs sont partout et leurs causes sont variées : dysfonctionnement des applications, inadaptation des modèles de téléphones ou des matériels périphériques utilisés... À l'origine, tout ce qui ne fonctionne pas m’intéresse, me fait vibrer. Et comprendre pourquoi un logiciel ou une application plantent m’amuse énormément. C’est pour cette raison que j’ai créé Makitoo (ex-Spoonware), une solution de monitoring et de réparation de bugs .

Quel est le principe de fonctionnement de Makitoo ?

Nicolas Petitprez  : Cette solution informatique a pour buts d'avertir les créateurs de logiciels des problèmes qui apparaissent en production et de leur permettre d'appliquer des corrections à chaud, pour les corriger instantanément. En clair, nous souhaitons amener les logiciels à résoudre automatiquement leurs défauts les plus courants.

Quels sont les atouts de cette innovation ?

Nicolas Petitprez  : Premier avantage indéniable : notre système d’application des correctifs fonctionne sans redémarrage, ni modification ou redéploiement de l'application. Les utilisateurs ont ainsi immédiatement le correctif à disposition. Spoonware est en quelque sorte une trousse de secours informatique. D’autre part, contrairement aux solutions actuellement sur le marché, nous détectons les bugs à la source, c’est-à-dire avant même qu’ils n'occasionnent des dégâts. Makitoo (ex-Spoonware) permet donc de diminuer les délais de corrections, de réduire leurs coûts et de limiter l'impact négatif des bugs pour les utilisateurs. C’est de la prévention. Et nos algorithmes peuvent s’adapter à différents champs : plates-formes Android, applications web, nous pouvons nous focaliser sur d’autres domaines, en fonction des demandes du marché.

Où en êtes-vous dans le développement de votre projet ?

Nicolas Petitprez  : Notre objectif désormais est de combler nos lacunes dans le domaine commercial. Être récompensés par l’édition 2015 du concours national i-LAB d'aide à la création d'entreprises innovantes est un coup de pouce évident pour obtenir des moyens supplémentaires. Nous comptons faire appel à des prestations de services, afin d’assurer une montée en puissance du projet. Bien entendu, nous nous appuierons sur cette distinction pour gagner en visibilité, elle nous apporte un gain de crédibilité nécessaire pour identifier et concrétiser les partenariats de demain.

Vous travaillez en duo, en quoi est-ce une force pour votre projet ?

Nicolas Petitprez  : Martin Monperrus et moi-même, intégrés au sein de l’équipe Spirals d’Inria Lille, sommes extrêmement complémentaires. De formation universitaire, Martin Monperrus est maître de conférences et ses recherches s’inscrivent dans le domaine du génie logiciel. Mon profil d’ingénieur s’appuie sur différentes expériences, acquises notamment dans le domaine industriel : elles m’ont permis de creuser une expertise dans le développement de logiciels. Ainsi, nous vivons Makitoo comme une expérience inédite, c’est notre défi technologique.

Mots-clés : Spoonware Nicolas Petitprez Martin Monperrus I-Lab Transfert de technologie Développement de logiciels Bugs Innovation

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !