Sites Inria

English version

Start-up Aetheris

Sébastien Dacher-Citizen Press - 2/09/2015

Aetheris, des algorithmes pour nous aider à mieux voyager

Dans la jungle des comparateurs de prix, difficile parfois de planifier un voyage. Avec Aetheris, le chercheur Chedy Raïssi a pour ambition d’aider l’utilisateur, en toute simplicité, à véritablement personnaliser son trajet.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Chedy Raïssi  : Je suis tuniso-égyptien, j’ai fait mes études en France, notamment à Montpellier où j’ai passé un DEA en informatique et présenté une thèse sur l’analyse de séquences dans les flux de données. Par la suite, j’ai été post-doctorant à Singapour et je suis aujourd’hui chercheur à Inria Nancy Grand Est, dans l’équipe-projet Orpailleur.

Pourquoi avoir choisi de vous intéresser au travel planning  ?

Chedy Raïssi  : L’idée de départ émane d’un constat personnel : lorsque l’on cherche un billet d’avion, les plate-formes existantes sont le plus souvent limitées et ne permettent pas, par exemple, d'assimiler des préférences particulières, comme la durée des escales ou le niveau de confort souhaités, ou encore le choix de la compagnie. Ce défaut a vraiment été un déclic qui m’a encouragé à travailler sur ce sujet.

En quoi votre projet de recherche est-il novateur ?

Chedy Raïssi  : La sphère du big data est aujourd’hui tellement volumineuse qu'il devient difficile de travailler avec des outils de gestion classiques. Seule une puissance de calcul, créée à partir de filtres supplémentaires, peut affiner une recherche et permettre d’offrir une réponse satisfaisante à des clients de plus en plus exigeants. C’est là l’objet de mon travail : ajouter des algorithmes qui peaufinent la sélection et placent l’utilisateur véritablement au centre de la recherche.

Comment cela va-t-il fonctionner ?

Chedy Raïssi  : Le plus simplement du monde. L’utilisateur pourra exprimer ses préférences en langage naturel. Les réponses seront claires, instantanées : l’utilisateur n’aura plus à faire le tri parmi de longues listes de réponses qu’il faut ensuite comparer à d’autres modes de déplacements, sur d’autres sites. C’est la démonstration que la bonne combinaison d’algorithmes peut rendre plus précis un calcul et donc nous faciliter la vie. Les possibilités sont nombreuses, et surtout applicables à plusieurs secteurs.

Vous avez été récompensé par le concours national i-LAB en catégorie "Émergence", qu’est-ce que cela va vous apporter ?

Chedy Raïssi  : Grâce à cette distinction, nous allons pouvoir étudier la faisabilité de notre projet et mesurer comment cette solution pourrait changer le paysage actuel du tourisme en ligne. Je travaille à l’heure actuelle avec Johan Brissaud, ingénieur informatique, et Hadel Grairia, consultant en développement business. Mais pour progresser davantage, l’équipe de recherche d’Aetheris doit s’étoffer. D’ici octobre, nous nous attacherons à collecter un maximum de données pour densifier notre projet, avant de penser au montage de l’entreprise.

Avez-vous toujours eu l’envie de monter une start-up ?

Chedy Raïssi  : Au départ, je n’avais pas du tout l’esprit start-up, mais lorsque j’ai mesuré le potentiel du travel planning et surtout son intérêt pour un très grand nombre d’utilisateurs, j’ai très vite compris qu’il fallait que je me dirige vers ce type de statut. Je suis optimiste quant au développement, d’autant plus que la direction d’Inria accompagne pleinement ses chercheurs. Du moment que les résultats sont là, nous sommes suivis et on nous fait confiance. C’est déjà beaucoup.

Mots-clés : Chedy Raïssi Aetheris I-Lab Innovation Transfert de technologie Travel planning

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !