Sites Inria

English version

Web

Le W3C choisit Inria pour ouvrir son bureau France

Afin de renforcer ses relations avec l’industrie et les acteurs de l'écosystème français, le World Wide Web Consortium (W3C) ouvre un bureau en France, hébergé par Inria.

La nouvelle étape d’un partenariat de longue durée

Le choix d’Inria en 1995 pour remplacer le Cern, alors cocoordinateur du W3C avec le MIT, fut « une divine surprise  » et s’explique par l’implication très forte de son président de l’époque Alain Bensoussan et de Jean-François Abramatic.

« À partir de 1995, le développement du W3C aura de nombreuses retombées positives pour Inria. Directement tout d’abord en stimulant son implication dans un secteur clé et en le plaçant à la source même des informations concernant son développement. (…) L’institut est en prise directe avec les processus d’élaboration des standards, source d’information  en provenance des principaux acteurs du domaine et espace de diffusion, ou de test pour ses propres idées. Le W3C mobilise en effet un nombre croisant de partenaires qui s’investissent dans des groupes de travail définis autour de thématiques précises. »*

Les missions du bureau France

Le bureau France du W3C a pour objet de développer et animer la communauté des adhérents français au W3C.

L’adhésion au W3C offre aux industriels et sociétés adhérentes de toute taille l’opportunité de bénéficier d’un écosystème d’innovation mondial unique, permettant :

  • de développer leur expertise technologique et d'user de standards mondiaux libres de droits, afin d’accélérer leurs projets technologiques et de réduire leurs coûts ;
  • d’accéder à la communauté des leaders technologiques dans le monde : sociétés, organisations, et individus visionnaires ;
  • d’être à la pointe de l’innovation, d’anticiper ;
  • de développer leur visibilité et leur image d’innovateur technologique ;
  • et au final de développer leur business ou leur activité.

L’une des activités premières du bureau consistera à promouvoir la participation des leaders français de l’industrie et de la recherche aux activités de standardisation du W3C.

« Par leur participation active au W3C, les représentants de l’industrie peuvent faire bien mieux que suivre l’évolution rapide du Web, ils peuvent en être les instigateurs » , déclare Bernard Odier, responsable du nouveau bureau.

DATES CLÉS

  • Fin 1993  : Tim Berners Lee, l’inventeur du Web, souhaite monter une organisation internationale pour coordonner les développements du Web.
  • 1994  : le MIT héberge le premier site hôte du W3C.
  • Avril 1995  : Inria Sophia Antipolis est choisi pour héberger la branche européenne du W3C.
  • Mai 1996  : Paris et la France accueillent la 5ème édition de la conférence internationale World Wide Web.
  • Sept. 1996  : Jean –François Abramatic, Inria, devient Président du W3C.
  • 2003  : Inria transmet à l’Ercim la responsabilité d’hôte européen du W3C. Ce changement permet au W3C de mieux démultiplier ces relations avec la communauté des chercheurs partout en Europe, tout en maintenant sa forte relation historique avec Inria, l'un des fondateurs de l'ERCIM.
  • 2011  : Inria accueille le bureau France du W3C.
  * Extrait d'Histoire d’un pionnier de l’informatique,  A.Beltran, P.Griset, EDP Sciences, 2007.

Mots-clés : ERCIM Inria Sophia Antipolis Méditerrannée Logiciel libre W3C

Haut de page

Suivez Inria