Sites Inria

English version

Bercy

16/04/2015

Start-up, numérique et recherche publique : comment faire plus ?

Inria développe une culture entrepreneuriale ayant conduit à la création de 120 start-up en 30 ans. Pour célébrer cet anniversaire, Inria organise le 27 mai avec IT-Translation, sa spin-off spécialisée dans l'investissement et la co-fondation des start-up techno-numériques issues de la recherche, une demi-journée d'échanges et de débats sur le thème « Start-up, numérique et recherche publique  », comment faire plus ?

Placé sous le haut patronage  de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et  d’Emmanuel Macron,  ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, l'événement se déroulera en présence d'Axelle Lemaire, secrétaire d’État en charge du Numérique.

Son objectif ? Réunir un panel prestigieux d’acteurs de l'innovation, de la création d'entreprises issues de la recherche publique et de start-upers pour débattre autour de trois grands enjeux pour notre pays :

  • Comment créer plus de start-up du numérique ?
  • Comment faire d'une start-up un champion international ?
  • Comment la transition numérique favorise-t-elle la création d’entreprises ?

À l’heure où l’innovation, l’entrepreneuriat, la création de valeur et d’emplois sont au cœur des préoccupations de la politique nationale, Inria souhaite questionner les conditions des réussites entrepreneuriales, nourrir les réflexions et contribuer à faire émerger des pistes nouvelles.

L'après-midi sera animée par le journaliste Paul de Brem.

Programme

14h00

Mot d’accueil, Axelle Lemaire,  secrétaire d’État chargée du Numérique

Introduction Antoine Petit,  président directeur général d’Inria et Laurent Kott,  président du directoire d'IT-Translation

14h30

« Comment créer plus de start-up du numérique ?  » table ronde animée par Nathalie Croisé, journaliste BFM Business

La France est reconnue pour la qualité de ses ingénieurs, pour son « école de mathématiques » et le nombre de ses grands scientifiques. Pourtant, cette excellence peine à générer de la croissance économique. La qualité des résultats de recherche ne débouche pas assez sur de l’innovation créatrice d’emplois, en particulier à travers la création de start-up. Le développement des sciences du numérique offre de nouvelles opportunités pour des rencontres avec le marché. Que faire pour saisir ces opportunités : faire évoluer les mentalités ? mieux détecter les projets innovants ? revoir le financement des chercheurs-entrepreneurs ?

Intervenants :

  • Stéphane Distinguin, président du pôle de compétitivité  Cap Digital ;
  • Stéphanie Duchenois,  présidente de Paris Business Angels ;
  • Xavier Duportet, co-fondateur d’Hello Tomorrow Challenge ;
  • François Jamet, chef du service de l'innovation, du transfert de technologie et de l'action régionale, Ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ;
  • Laurent Kott, président du directoire d’IT-Translation.

Échanges avec un panel de start-upers et chercheurs-entrepreneurs :

  • Olivier Clatz, PDG et fondateur Therapixel ;
  • Gregory Grefenstette, chercheur Inria ;
  • Anne-Marie Kermarrec, PDG et fondatrice Mediego ;
  • Fabien Poulard, président fondateur Dictanova.

15h40

Pause
Découverte de l'exposition « Graines d’entrepreneurs  », portraits de chercheurs sur la voie de la création d'entreprise

16h10

« Comment faire d'une start-up un champion international ?  », table ronde animée par Jean-Marc Vittori, journaliste

La French Tech a révélé le dynamisme des écosystèmes numériques autour des grandes métropoles françaises. Les start-up françaises sont accompagnées pour conquérir les marchés internationaux. Pourtant nos startups deviennent rarement des champions internationaux. Le succès de la start-up française se solde souvent par un rachat spectaculaire. Intégration des marchés européens, vision industrielle, culture du risque... quelles sont les pistes à explorer pour accélérer la croissance de nos start-up sur les marchés mondiaux ?

Intervenants :

  • Jean-François Abramatic,  ancien vice-président recherche et développement d'Ilog ;
  • Sophie Dingreville, Partner, Iris Capital ;
  • Paul-François Fournier, directeur de l’innovation, Bpifrance ;
  • Francis Lorentz, executive chairman, LD&A Jupiter ;
  • David Monteau, directeur de la Mission French Tech ;
  • Chahab Nastar, directeur stratégique de EIT ICT Labs.

Échanges avec un panel de start-upers :

  • François Bancilhon, PDG et fondateur Data Publica ;
  • Guillaume Chelius, PDG et co-fondateur HIKOB ;
  • Stéphane Donikian, PDG de Golaem ;
  • Hainiandry Nicolas Rasamimanana, fondateur et PDG Phonotonic.

17h20

« Comment la transition numérique favorise-t-elle la création d’entreprises ?  », table ronde animée par Charles Foucault, rédacteur en chef L’Usine Digitale

La transition numérique touche désormais tous les secteurs de l’économie. Dans certains cas, comme le commerce, il faut même parler de « révolution numérique ». La mutation des activités traditionnelles s’accompagne de l’émergence de nouveaux biens et services, de nouvelles technologies et de nouveaux acteurs économiques. En fonction des demandes du marché, start-up et grandes entreprises doivent coopérer ou entrer en compétition pour nourrir leur croissance. Quels modes de collaboration entre start-up et grandes entreprises ? Comment encourager la « coopétition » entre start-up et grandes entreprises ?

Intervenants :

Échanges avec un panel de start-upers :

18h30

Conclusion par Antoine Petit, président directeur général d'Inria et Laurent Kott,  président du directoire d'IT-Translation

19h00

Cocktail 

Mots-clés : #StartUpsInria Création de valeur Création entreprise Startup Transfert de technologie Innovation

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !