Prix Inria 2019 - Prix d'Appui à la recherche et à l’innovation : PARin

Date :
Mis à jour le 23/01/2020
L’édition 2019 des Prix Inria a distingué le lancement de PARIn, le Plan d’action du référentiel Inria, qui vise à la transformation en profondeur du système d’information (SI) de l’Institut. Son rôle : impulser la modernisation du système d’information, en accord avec les engagements du Contrat d’objectifs et de performance (COP) 2019-2023.

Chez Inria comme dans la plupart des entreprises et établissements publics, il y a eu depuis les années 80 une informatisation massive des processus. Chaque métier a utilisé des applications spécifiques dont l’interopérabilité n’était pas toujours optimisée : c’est ce que l’on appelle une « dette technique ».

Pour la réduire, Edmonde Duteurtre et Jean-Denis Séméria, respectivement responsable Urbanisation du SI et responsable du service DSI Urbanisation et appui aux projets SI, ont lancé cette année PARIn, un plan d’action pour rendre le système d’information (SI) d’Inria plus évolutif.

La refonte du SI Ressources Humaines a été l’occasion de créer un référentiel commun. Désormais, les applications utilisées par les différents services peuvent venir chercher des données validées et fiables au cœur du SI. Cette centralisation de l’information supprime des interfaces inutiles entre applications et rationalise ainsi en quelques autoroutes et voies rapides l’ancien lacis de ruelles de flux de données.

Des bénéfices déjà perceptibles

Parce qu’il établit un langage commun pour les structures organisationnelles, les personnes et les sites géographiques, PARIn simplifie la gestion des équipes-projets et supprime les saisies multiples des affectations de personnels et de lignes de crédit, tout en augmentant la traçabilité et la fiabilité des informations.

En attribuant ce prix Inria 2019 du support à la recherche, la direction générale met en lumière l’importance du référentiel commun qui sera le socle de la modernisation du SI. Elle récompense une collaboration réussie et transverse des métiers et des sites. Chacun a pris conscience qu’une donnée produite dans le SI est une donnée de l’Institut dans son ensemble. À l’avenir, le référentiel va s'étendre à de nouveaux domaines soutenant ainsi la transformation numérique d’Inria. Un beau défi, qui sera nécessairement collectif.

Au cœur du projet : quatre témoignages

A_Medhi Boutafa_Inria-0285-131_540_720
© Inria / Photo G. Scagnelli

Mehdi Boutafa, chef de projet interfaces DSI service Applications

« La collaboration a été très intense les premiers mois car le projet a été mené quasiment en mode agile nécessitant des recadrages rapides. »
A_ Dominique Salles_portrait-4-362-554_540_720
© Inria / Photo F. Attigui

Dominique Salles, ancienne adjointe au directeur de centre Inria Bordeaux – Sud-Ouest et Catherine Pierre-Radenac, adjointe au directeur de centre Inria Rennes – Bretagne-Atlantique

 « Nous sommes 2 secrétaires générales de centre pour représenter les 8 centres Inria dans ce projet. Notre rôle est de nous assurer que l'état des lieux des structures dans PARIn correspond à notre réalité. Dans l'autre sens, nous expliquons le projet à nos collègues secrétaires généraux, les tenons informés de son avancement et les sollicitons pour les contributions et contrôles spécifiques à leur centre. Nous travaillons dans un excellent climat d'écoute, de confiance ainsi que de compréhension des besoins et des contraintes de chacun. »

 Janet Bertot_Inria-0304-864_540_720
© Inria / Photo H. Raguet

Janet Bertot, adjointe Coordination opérationnelle des actions scientifiques

 « Le passage des différents outils dans le système PARin a été échelonné ; il n'y a pas eu un grand basculement : un jour le vieux système d'information, le suivant tous en PARin.  Cette approche est plus souple, en implémentant les outils quand ils sont prêts. Mais nous n'étions pas à l'abri de quelques couacs quand tous les utilisateurs des données n’étaient pas au courant d'un basculement... Heureusement, tout le monde a travaillé pour procéder rapidement aux adaptations ! »

A_ Corinne-Debachy_Inria-0304-657_540_720
© Inria / Photo G. Scagnelli

Corinne Debachy, responsable du service DAFP Budget et contrôle de gestion

 « Mon rôle a été de décrire notre process actuel de base de données permettant de générer des codes structures et destinations budgétaires, de comprendre l'enjeu du nouvel outil et de répondre aux questions de la DSI pour matcher nos besoins avec la conception du nouveau référentiel. Mon équipe et moi-même sommes fières d'avoir apporté notre pierre à l'édifice ! C'est une belle victoire collective et surtout la preuve que travailler ensemble est la clé de notre réussite ! »

Que représente ce prix pour les principaux concernés ?

A_ Caroline Laury_Inria-0304-662_540_720
© Inria / Photo S. Azzaro

Caroline Laury, ingénieur DSI, service Applications

« Habituellement le développeur est un acteur du projet qui travaille dans l'ombre. Je suis par conséquent particulièrement touchée par l'honneur qui m'est fait. J'interprète cela comme l'expression d'une reconnaissance d'Inria pour mon implication au quotidien dans l'ensemble de mon travail. »

A_ Jean-Denis Semeria_Inria-0187-2703_540_720
© Inria / Photo G. Scagnelli

Jean-Denis Séméria, responsable du service DSI Urbanisation et appui aux projets SI

 « Ce n'est pas un aboutissement mais c'est un encouragement pour que le travail collaboratif entre la DSI et les métiers se prolonge. Ce prix nous dit : "Allez-y" ! 
 A_Dalila El Manfalouti_Inria-0304-669_540_720
© Inria / Photo G. Scagnelli

Dalila El Manfalouti, gestionnaire DAFP, service Budget et contrôle de gestion

« C'est la récompense du travail d'équipe entre différents acteurs d'Inria et c'est ce qui me semble avoir été essentiel à la réussite de ce projet. »