Avacar : la téléconduite pour les flottes de véhicules autonomes

Date:
Mis à jour le 13/04/2021
Utiliser l’intelligence artificielle pour optimiser et fluidifier les transports automatisés tout en laissant l’humain derrière le volant : c’est la proposition d’Avacar, un projet de startup démarré en plein confinement au printemps 2020 par Pierre de Beaucoprs et Pierre Bourré.
Véhicule autonome sur lequel Avacar utilise sa technologie
© Axelle Balekdjian

 

Depuis des années, les voitures autonomes ont le vent en poupe. Cependant, la conduite autonome est loin d'être toujours fonctionnelle, en particulier dans des environnements complexes. Le besoin de mettre en place des solutions de recours commence à être ressenti et la startup Avacar l’a bien compris.

Sa proposition : la téléconduite, pour permettre aux gestionnaires de flottes de reprendre la main depuis un centre de contrôle distant, lors de situations qui ne sont pas gérées par l'automatisation.

Remettre en question certains modèles de mobilité pour un plus grand respect de l'environnement et une meilleure fiabilité

C’est lors de sa thèse sur les véhicules autonomes au sein de l’équipe RITS (Inria de Paris) que Pierre de Beaucorps identifie deux sujets dans l’approche actuelle des principaux acteurs du véhicule automatisé qui sont à l’origine de la startup.

Sur l’aspect technique premièrement, le fait de disposer d’une solution de recours en cas de défaillance du système autonome en remettant un humain derrière le volant était pour lui une évidence. Deuxièmement, Pierre avait la volonté de remettre en question le modèle de l’autosolisme à l’heure de la transition écologique en se concentrant sur les usages par flottes de véhicules.

Au cœur de la startup, on retrouve ainsi la volonté d’optimiser l’occupation et le nombre de véhicules en circulation.

Avec son ami Pierre Bourré, ingénieur de recherche dans l'équipe RITS, ils décident d’apporter une réponse concrète à ces problématiques en intégrant en avril 2020 le programme Inria Startup Studio avec le projet Avacar.

 

Verbatim

Le suivi d’Inria Startup Studio et du Service transfert innovation et partenariats de Paris est sur mesure, c’est très rare pour un projet deep tech dont le temps de développement est long. On se sent entourés de personnes compétentes et à l’écoute de nos besoins.

Auteur

Pierre de Beaucorps

Poste

cofondateur d’Avacar

Aujourd’hui, les deux associés déploient leurs premiers démonstrateurs complets sur des véhicules en situation réelle. Les retours de ces premiers utilisateurs sur les technologies et les tests permettront de valider les solutions dans des environnements et sur des véhicules très différents.

À terme, Avacar envisage de nouveaux usages développés grâce à la seule téléconduite. Dans le cas des flottes de voitures en autopartage, la téléconduite permettrait par exemple de doter certains véhicules de la faculté de se déplacer à vide, afin de rejoindre sur demande un usager trop isolé ou bien d’anticiper une mauvaise répartition des véhicules.

Verbatim

Nous avons comme ambition de contribuer à des innovations d’usage pour d’autres modèles de mobilité, notamment sur les territoires peu denses.

Auteur

Pierre de Beaucorps

Poste

cofondateur d’Avacar

Suivre l'actualité d'Avacar

 

Une idée, un projet... ? Parlez-en avec le service transfert, innovation & partenariats du centre de Paris