Sites Inria

Version française

Conférence scientifique

Rencontres Inria & LJLL en calcul scientifique

Lors de simulations numériques d’écoulements de particules dans un fluide de Stokes, se pose inévitablement la question de la gestion des interactions entre particules proches. En effet, quand deux solides se rapprochent, les champs de vitesse et de pression sont singuliers et il devient difficile de les approcher numériquement.

  • Date : 5/12/2016
  • Place : Laboratoire Jacques Louis Lions
  • Guest(s) : Aline Lefebvre-Lepot (CNRS – CMAP/Ecole Polytechnique)
  • Organiser(s) : Céline Grandmont & Iain Smears

Or, la bonne prise en compte de ces interactions est primordiale, tant d’un point de vue physique que numérique. Par ailleurs, les expérimentateurs dans le domaine des suspensions ont maintenant besoin de résultats de plus en plus précis, prenant en particulier en compte l’effet de ces interactions sur la totalité du champ fluide.

La méthode que nous proposons ici consiste à résoudre le problème fluide/particules en le décomposant en deux sous problèmes : un problème singulier (quand les distances inter-particulaires tendent vers zéro) et un problème régulier. Dans cette première approche, le champs singulier est calculé via une tabulation. Ce travail a été effectué en collaboration avec Benoît Merlet. Nous présenterons cette méthode ainsi que les résultats numériques qui ont été obtenus. Puis nous montrerons comment l’utilisation d’un développement asymptotique de la solution singulière peut nous permettre d’adapter la méthode. Il s’agit là d’un travail en cours, effectué en collaboration avec Loïc Gouarin et Georges Gauthier. Nous présenterons les résultats préliminaires obtenus.

Keywords: Rencontres LJLL India Calcul scientifique Numerical simulation Suspension

Top