Sites Inria

Il y a 5 Résultats avec le mot clé : "UPMC"

Robot Article Nature

Recherche

Des robots qui s'adaptent aux dommages en quelques minutes

Laurence Goussu - 28/05/2015

Les robots pourraient aider notre société dans de nombreuses situations, par exemple pour chercher des survivants après des catastrophes naturelles ou pour alerter les pompiers en cas de feu de forêt. Néanmoins, ils resteront cantonnés aux laboratoires de recherche tant qu’ils ne seront pas capables de continuer à fonctionner lorsqu’ils sont endommagés. Des chercheurs de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (CNRS/UPMC) et du Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (CNRS/Inria/Université de Lorraine) montrent comment des robots peuvent automatiquement s’adapter aux dommages en moins de deux minutes. Leurs résultats sont publiés dans Nature le 28 mai 2015.

Mots-clés :

Accueil > Actualité > Médiacenter > Des robots qui s'adaptent aux dommages en quelques minutes

Lire la suite

Antescofo, realtime automatic accompaniment - Ircam/Antescofo

Recherche

Science et musique

1/02/2012

Déléguer à l'ordinateur non seulement l'interprétation, mais aussi l'écriture musicale, telle est l’idée qui régit la création de la nouvelle équipe de recherche MuSync. Avec l'objectif de cerner au plus près l’activité humaine complexe du compositeur et de l'interprète.

Mots-clés :

Accueil > Centre > Paris > Actualités > Science et musique

Lire la suite

Recherche

Des robots qui s’adaptent aux dommages en quelques minutes

27/05/2015

Les robots pourraient aider notre société dans de nombreuses situations, par exemple pour chercher des survivants après des catastrophes naturelles ou pour alerter les pompiers en cas de feu de forêt. Néanmoins, ils resteront cantonnés aux laboratoires de recherche tant qu’ils ne seront pas capables de continuer à fonctionner lorsqu’ils sont endommagés. Des chercheurs de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique (CNRS/UPMC) et du Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications (CNRS/Inria/Université de Lorraine) montrent comment des robots peuvent automatiquement s’adapter aux dommages en moins de deux minutes. Leurs résultats sont publiés dans Nature le 28 mai 2015.

Mots-clés :

Accueil > Recherches > Actualités > Des robots qui s’adaptent aux dommages en quelques minutes

Lire la suite

Partenariat

Signature d’un nouvel accord-cadre Inria-UPMC

Laurence Goussu - 23/06/2017

L’accord-cadre entre Inria et l’UPMC a été signé le 22 juin 2017. Cet accord vient entériner une fructueuse collaboration scientifique débutée en 2009 entre l’institut et l’université dans les domaines de l’informatique et des mathématiques, notamment appliquées à la biologie, la santé et l’environnement. Plus de 50 chercheurs permanents des deux établissements sont impliqués dans ces équipes sur les campus parisiens Jussieu et La Pitié-Salpêtrière de l’UPMC et aussi à l’observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer. Ces équipes mixtes sont reconnues internationalement pour leur expertise.

Mots-clés :

Accueil > Actualité > Médiacenter > Signature d’un nouvel accord-cadre Inria-UPMC

Lire la suite

Conférence scientifique

Frédéric Hecht (LJLL, UMPC, Sorbonne Universités) : Brain Imaging with Freefem++

7/09/2017

Microwave tomography is a novel imaging modality holding great promise for medical applications and in particular for brain stroke diagnosis. We demonstrated on synthetic data the feasibility of a microwave imaging technique for the characterization and monitoring of strokes. Using high performance computing, we are able to obtain a tomographic reconstruction of the brain in less than two minutes.
Our work demonstrates on synthetic data the feasibility of a microwave imaging technique for the characterization of CVAs, and won our research team the Bull-Joseph Fourier Prize in 2015. The numerical framework is based on high-performance computing open-source tools developed by our research team: the HPDDM library[1](L1) is an efficient parallel implementation of Domain De- composition Methods (DDM) and is interfaced with the finite element software FreeFem++[2](L2). Our work was carried out in collaboration with EMTensor, an Austrian innovative SME dedicated to biomedical imaging and is based on their BRain IMaging Generation1 (BRIMG1) prototype[3].

Mots-clés :

Accueil > Centre > Paris > Recherche > La demi-heure de science > 2017 > Frédéric Hecht (LJLL, UMPC, Sorbonne Universités) : Brain Imaging with Freefem++

Lire la suite

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !