Sites Inria

English version

Transfert de technologies

La politique de création d'entreprise

creation entreprise - jeunes pousses

Un des moyens privilégiés du transfert est la création de start-up commercialisant des technologies issues des résultats de la recherche. Depuis 1987, le centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée est à l'origine d'une vingtaine de sociétés de technologies.

Start-up les plus récentes

  • 2017 : Ekinnox a pour objectif d'aider les thérapeutes et leurs patients à améliorer le parcours de rééducation.
  • 2016 : Inalve industrialise un procédé innovant de production de microalgues sur support mobile, et développe des ingrédients riches en protéines à destination du marché de l’alimentation animale et aquacole en particulier.
  • 2016 : Redant Labs est conseil en systèmes et logiciels informatiques. Les services proposés intègrent la formation des utilisateurs et le conseil en développement logiciel personnalisé après analyse des besoins et des problèmes des utilisateurs, et formulation des propositions de solutions
  • 2014 : Neosensys propose des solutions de vidéosurveillance pour la grande distribution par la synergie entre des caméras à très haute définition et des algorithmes de pointe dans le traitement de l’image par ordinateur.

Toujours en activité

  • 2013 : Therapixel propose un dispositif permettant de consulter données et images sans toucher ni un écran ni un clavier, notamment dans les salles d'opération.
  • 2012 : Mnemotix*  est une start up en ingénierie des connaissances et web sémantique.
  • 2011 : Beepeers est un acteur spécialisé dans les applications mobiles pour les Festivals et les Évènements des organisations.
  • 2010 : Robocortex exploite un logiciel d’analyse d’images conçu pour la vision robotique en temps réel et basé sur des algorithmes « robustes »
  • 2007 : ActiveEon*  est éditeur de solutions Open Source  pour le calcul distribué et parallèle afin d’accélérer les applications et la virtualisation.
  • 2006 : Vulog*  développe des logiciels et des services pour la mobilité urbaine
  • 2005 : Keeneo est éditeur de logiciels pour la reconnaissance de comportement et la vidéo surveillance intelligente.
  • 2003 : Geometry Factory développe des composants logiciels géométriques C++.
  • 2001 : QuantifiCare est spécialisée dans les mesures de l’évolution des pathologies fondées sur l’analyse des images médicales.
  • 1999 : Esterel technologies commercialise des logiciels de conception de systèmes fiables, technologies issues d'Inria et de l'Ecole des Mines de Paris (laboratoire CMA).
  • 1990 : Ergomatic consultants est une société spécialisée dans l'ergonomie des systèmes informatiques et dans la conception d’interfaces homme-machine.

Rachetées par des groupes

  • 2000 : UDcast est spécialisée dans la convergence des réseaux IP par liens numériques satellites et hertziens terrestres.
    La société a été rachetée par OneAccess en février 2011.
  • 1999 : Aucland est spécialisée dans la vente aux enchères sur Internet.
    La société a été rachetée par le groupe anglo-saxon QXL en 2002.
  • 1998 : Realviz est éditeur des logiciels et solutions de traitements d’images pour le secteur de la création de contenu.
    La société a été rachetée en mai 2008 par la société Autodesk.
  • 1992 : Focus Imaging édite des logiciels d’automatisation d’analyse d’images médicales en trois dimensions.
    La société a été reprise en 2002 par Median Technologies.
  • 1988 : Istar est spécialisée dans le traitement d’images aériennes et spatiales.
    La société a été rachetée en 2006 par EADS Astrium, puis intégrée à l’entreprise InfoTerra. 
  • 1987 : Ilog est leader mondial des composants logiciels C++ et Java.
    La société a été rachetée par IBM en 2009.

Technologies reprises par des groupes

  • Connexité : créée en 1990, fournissait un système pour le développement et la ré-ingéniérie de programmes écrits en Fortran. Sa technologie a été reprise par la société Simulog, elle-même rachetée en 2003 par la société Aztek.
  • Infobjects : créée en 2000, cette société valorisait le logiciel ObjectDRIVER, technologie issue d'Inria et de l'Ecole des Ponts&Chaussées (laboratoire CERMICS). La société a cessé son activité en 2005. Leur technologie a été reprise par ATOS.

(*) Ces sociétés valorisent des travaux issus d'Inria et du laboratoire I3S (UMR 7271 commune à l'UNS et au CNRS)

Mots-clés : Start-up Ilog Transfert de technologies ActiveEon Vulog Keeneo Geometry Factory QuantifiCare UDcast Esterel technologies Realviz Focus Imaging Ergomatic Istar

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !