Sites Inria

Unithé ou café

Laure Guion - 12/04/2013

Comprendre le cerveau au repos

Gaël Varoquaux, chargé de recherche, équipe Parietal - © Inria Saclay - Île-de-France

Lundi matin, vous racontez votre week-end à un collègue, quand soudain vous n’arrivez plus à parler clairement. Vous subissez un accident vasculaire cérébral (AVC), un violent court-circuit dans votre cerveau. Pour les médecins, tout l’enjeu va être de déterminer quelles sont les zones endommagées, et celles qui sont des victimes collatérales que l’on peut rééduquer. Comme pendant une coupure de courant, l’important est de savoir si l’ampoule a grillé, ou s’il n’y a juste pas d’électricité pour la faire fonctionner. Pour circonscrire cette future « kiné du cerveau », il faut l’observer au repos pendant un IRM où aucune instruction n’est donnée au patient. Ainsi, il sera possible de déterminer des zones qui devraient fonctionner ensemble et qui sont désynchronisées.

Mots-clés : Neurosciences Diagnostic Gaël Varoquaux Fonctionnement IRM Équipe Parietal

Haut de page

Suivez Inria