Sites Inria

Unithé ou café

Laure Guion - 11/02/2011

Les molécules n'en font qu'à leur tête

Jong-Rebecca Li, chargé de recherche, équipe Defi - © Inria Saclay - Île-de-France

Votre cerveau fourmille d’idées… et de molécules d’eau ! Leurs déplacements dans le cerveau peuvent être détectés par des IRM particulières qui donnent des détails au millimètre près. Problème : les distances effectuées par les molécules se mesurent en micromètre, soit 1000 fois plus petit qu’un millimètre ! Alors comment interpréter des perturbations détectées ? En recréant un « environnement cellulaire » par simulation, il est possible d’établir un modèle moyen des circulations des molécules d’eau, et de catégoriser les dérèglements : des mouvements plus lents dans une région du cerveau alerteront sur la densité de cette zone, due à la présence potentielle de cellules cancéreuses.

Mots-clés : Jing-Rebecca Li Diffusion Maladies Cerveau Équipe Défi IRM

Haut de page

Suivez Inria