Sites Inria

English version

Recherche pluridisciplinaire

M.Q.(*) - 8/02/2018

Les sciences du numérique optimisent les prévisions des éruptions solaires

© Tahar Amari et al./Centre de physique théorique.CNRS-Ecole Polytechnique. FRANCE

Une équipe pluridisciplinaire, avec Tahar Amari et Aurelien Canou du Centre de physique théorique (CNRS / École polytechnique), en collaboration avec Jean-Jacques Aly du laboratoire d’Astrophysique, interprétation – modélisation (CNRS/CEA/ Paris Diderot), François Delyon du Laboratoire de physique théorique de la matière condensée (CNRS/Sorbonne Université) et Frédéric Alauzet du centre de recherche Inria Saclay - Île-de-France, vient de faire une découverte scientifique majeure : un seul et unique phénomène pourrait contrôler toutes les éruptions solaires.

Ce jeudi 8 février, la revue scientifique Nature a consacré sa Une à cette découverte scientifique.

Cette équipe a réussi à mettre en évidence la présence d’une "cage" renforcée dans laquelle se développe une "corde" magnétique torsadée (à l'image d'une corde de chanvre) à l’origine des éruptions solaires. C’est la résistance de cette cage aux assauts de la corde qui détermine la puissance et le type de l’éruption à venir.

Ces travaux, nouveau pas pour la prévision précoce des éruptions solaires, ont permis d’élaborer un modèle capable de prévoir l’énergie maximale qui peut être libérée lors d’une éruption solaire, aux conséquences potentiellement dévastatrices pour la Terre.

 

Consultez le résumé de l'article sur le site de la revue Nature

Lisez le communiqué de presse en intégralité

Mots-clés : Gamma3 Frédéric Alauzet Prévision Inria Saclay - Île-de-France Modélisation

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !