Sites Inria

English version

Prix scientifique

Sophie Eremian - 8/06/2017

Laurent Massoulié Grand Prix Cino Del Duca

Responsable de l'équipe Infine du centre de recherche Inria Saclay – Île-de-France et directeur du laboratoire commun Microsoft Research/Inria, Laurent Massoulié s'est vu remettre le 7 juin dernier le Grand Prix Scientifique Cino Del Duca 2017, décerné par l’Académie des sciences. Une belle distinction pour son projet Social Information Networks.

En quoi consiste votre sujet de recherche ?

Je travaille sur la détection de communautés dans des réseaux. Les interactions entre usagers nous permettent de déterminer un ou plusieurs profils statistiques d’usagers. Ce profilage nous permet de recommander des contenus pertinents aux utilisateurs ou de les mettre en relation avec d’autres usagers de réseaux sociaux.

Mon travail consiste plus particulièrement à élaborer des algorithmes qui parviennent à réaliser un profilage pertinent jusqu’à un niveau critique de qualité des données en-dessous duquel celles-ci sont trop pauvres pour qu’un profilage informatif soit possible. En-dessous de ce niveau, les données sont trop peu nombreuses, et ne peuvent plus être exploitées pour effectuer un profilage statistique pertinent.

Quelles découvertes avez-vous faites avec votre équipe ?

Mon équipe et moi avons développé des algorithmes, dits spectraux, qui permettent de réaliser un profilage informatif des usagers d'un réseau jusqu'à un niveau de bruit critique. Ce point de transition représente la limite en-dessous de laquelle aucun algorithme connu ne permet un tel profilage. Ce phénomène avait déjà été prédit par des chercheurs en physique statistique. Nous l'avons simplement confirmé.

Quelles sont les applications concrètes de ces découvertes ?

Dans le domaine des réseaux sociaux en ligne, il existe des plates-formes d'intermédiation, notamment les plates-formes de questions / réponses entre usagers comme Stackoverflow ou Quora. Les réponses sont jugées par les autres utilisateurs du système. Si la réponse n'est pas satisfaisante, un expert peut donner sa version pour progresser sur la question. Cette mise en relation fonctionne très bien en informatique, par exemple. Cela tend à se développer fortement aujourd'hui, pour tous les usages courants comme le jardinage, etc...

Autre exemple de plate-forme d'intermédiation : la mise en relation entre demandeurs d'emploi et offres de travail, comme Upwork en Californie. Là encore, il y a un besoin en profilage statistique pour faire correspondre les usagers avec les offres.

Ce sont des problématiques sur lesquelles vous travaillez au sein du laboratoire commun Inria Microsoft Research que vous dirigez.

Oui, car ces questions intéressent Microsoft qui déploie des plates-formes d'intermédiation. Nous avons donc tous intérêt à identifier des algorithmes efficaces. Microsoft peut aussi aider à nous mettre en relation avec des sociétés qui ont des opportunités d'innovations attrayantes.

Que représente le Grand Prix Scientifique Cino Del Duca 2017 pour vous ? Comment allez-vous l'utiliser ?

C'est très gratifiant et je suis reconnaissant envers la fondation Cino Del Duca pour cela. Le prix est accompagné d'une dotation importante de 200 000 €, qui va notamment nous permettre de recruter un postdoctorant et d'organiser des conférences sur le sujet. Avec mes trois collègues (Milan Vojnovic de la London School of Economics, Alexandre Proutière du KTH de Stockholm et Charles Bordenave du CNRS, Institut de Mathématiques de Toulouse), nous allons encadrer ce postdoctorant et nous souhaitons avancer plus rapidement sur nos objectifs.

Quels sont ces objectifs ?

Nous avons deux principaux défis algorithmiques à relever aujourd'hui : la détermination de communautés dans les plates-formes d'intermédiation et la recommandation itérative sur ces plates-formes. Si un expert répond à une question et que sa réponse est jugée insatisfaisante, la plate-forme peut proposer un autre expert. Nous pouvons alors concevoir un algorithme de recommandation adaptatif qui augmentera l'efficacité de la plate-forme. Nous souhaitons vraiment exploiter cet aspect-là à l'avenir.

 

BIOGRAPHIE DE LAURENT MASSOULIÉ

Polytechnicien de formation, Laurent Massoulié obtient sa thèse en probabilités appliquées à Supélec en 1995. Il travaille ensuite pendant de nombreuses années dans des laboratoires de recherche industrielle (France Télécom R&D, Microsoft à Cambridge et Thomson devenu Technicolor) avant de rejoindre Inria en 2012. Il y est alors responsable de l'équipe de recherche Infine du centre Saclay – Île-de-France et dirige le laboratoire commun Microsoft Research/Inria.

Après s'être intéressé au contrôle des flux de données dans Internet et aux systèmes dits pair-à-pair, ses travaux portent à présent sur le profilage statistique des usagers des réseaux sociaux en ligne et des informations qui y circulent.

Mots-clés : Laurent Massoulié Prix Cino Del Duca Inria Saclay – Île-de-France Infine

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !