Sites Inria

English version

Médecine

Laure Guion - 19/04/2011

Guider le médecin durant la chirurgie du cancer

© LLTech La vue 3D permet de visualiser une maladie de Crohn non visible à la surface - © LLTech

Le projet ADOC, dans lequel est impliquée l’équipe Galen, vise à développer un appareil permettant de fournir une aide au diagnostic pendant le déroulement de l’intervention dans la chirurgie du cancer. Le projet est  labellisé par le pôle compétitivité Medicen et financé par le Conseil Régional Île-de-France (en ce qui concerne l’Inria).

Ce programme de recherche translationnelle, c’est-à-dire qui fait le lien entre recherche fondamentale et recherche clinique, réunit de nombreux partenaires publics (Inria, Institut Curie, Hôpital Tenon) comme privés (LLtech, Wizarbox), chacun apportant les connaissances pointues de son domaine.

Pour assister le chirurgien, un imageur va être développé permettant la réalisation d’images numériques des tissus. Ces images devront permettre d’indiquer, après validation par le pathologiste, si le chirurgien a retiré tous les éléments nuisibles, ou s’il doit poursuivre son intervention afin de bien enlever toutes les zones cancéreuses. 
  La société LLtech a développé des appareils d’imagerie cellulaire permettant la réalisation de biopsies optiques. Ces appareils d’imagerie tissulaire et cellulaire fournissent des images morphologiques en profondeur dans les tissus avec une précision dimensionnelle record de 1 micron (1 millième de millimètre)  dans les trois dimensions, de manière non invasive et non destructive. L’obtention actuelle d’images cellulaires au format normalisé DICOM en autorise un traitement informatique complet.

Le but du projet est d’en extraire, en temps réel, les informations structurelles significatives pour une aide au diagnostic et de les présenter au praticien de la façon la plus ergonomique possible.

Les caractéristiques novatrices des images produites (résolution, imagerie en profondeur des tissus, système non-invasif) associées à l’introduction d’intelligence dans leur présentation permettent d’envisager un diagnostic amélioré. Cette étude permettra de franchir l’étape préclinique nécessaire au démarrage ultérieur d’études cliniques de validation du système comme dispositif de diagnostic.

Mots-clés : Cancer Saclay - Île-de-France Médecine Galen Nikos Paragios

Haut de page

Suivez Inria