Sites Inria

English version

Portrait d'ingénieure

Martin Bellet - 5/03/2014

Daphné Giorgi : « Inria mise sur la formation »

© Inria Saclay - Île-de-France

Venue du monde de la finance, Daphné Giorgi, ingénieure Inria, apporte désormais son soutien aux chercheurs de l’équipe Commands. Une expertise qui s’affine au fur et à mesure des formations qu’elle effectue régulièrement.

Très tôt dans ses études Daphné Giorgi a dû faire face à un choix : continuer sur la voie littéraire suite à son BAC L, et apprendre le russe, ou se réorienter vers les mathématiques qui l’avaient toujours attirée. « Je ne regrette absolument pas d’avoir choisi les mathématiques, d’autant que je sais que je pourrais toujours apprendre de nouvelles langues par moi-même. De plus, le fait d’avoir suivi une formation littéraire m’a offert une certaine ouverture d’esprit. »
Elle poursuit ensuite ses études avec succès et obtient deux masters 2 en mathématiques, dont l’un appliqué à la finance. « Après deux stages en 2010 et 2011 dans ce secteur, j’ai eu envie de changer d’horizon , se rappelle Daphné Giorgi. Je trouvais les sujets de la finance passionnants mais je recherchais un milieu qui soit plus à taille humaine. »

Au service des chercheurs

Ce nouveau départ, c’est au sein d’Inria qu’elle va le prendre en septembre 2012. « J’ai eu la chance d’être prise en CD D pour travailler comme ingénieure de recherche et développement dans l’équipe Commands , explique-t-elle. Mon rôle consiste à aider les chercheurs à développer concrètement leurs projets, ce qu’ils n’ont pas forcement les moyens de faire, faute de temps, ou parfois de connaissances en programmation. C’est un travail qui demande beaucoup d’implication car il faut que j’étudie de près leurs projets : je ne peux pas programmer si je ne comprends pas exactement leurs attentes. Ce qui est appréciable, c’est qu’ils se rendent facilement disponibles. »

Je recherchais un milieu qui soit à taille humaine.

Au sein de Commands, Daphné Giorgi travaille plus particulièrement sur BOCOP, une boîte à outils de résolution de problèmes de commande optimale. Utilisée par des acteurs académiques ou privés, ce solveur a notamment permis d’optimiser la consommation d’énergie d’un village au Chili et la production de méthane dans un réacteur à microalgues.

Cap sur la formation

Au-delà de son travail quotidien, Daphné Giorgi participe fréquemment à des formations. « Plus j’apprends, et plus je deviens performante dans mon travail , analyse-t-elle. Cela semble logique, mais dans le privé cette dimension est moins présente. Chez Inria je me sens fortement encouragée à acquérir de nouvelles connaissances. Dès mon arrivée, j’ai pu participer à des exercices de prise de parole en public. »
Devenue membre du réseau LoOPs, elle a ainsi eu l’opportunité de se rendre à deux journées de formations, composées de séances de débats puis de TD.
« Je quitterais probablement Inria à l’issue de mes deux années de CDD, mais je sais déjà que cette expérience a été très riche pour moi. Elle m’a aussi apporté une nouvelle reconnaissance, car j’ai déjà eu de très bons retours. »

Mots-clés : Ingénieure jeune diplômée Inria Saclay - Île-de-France Optimisation Équipe Commands Parcours Portrait

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !