Sites Inria

Start-up

Jean-Michel Prima - 9/05/2019

Golaem met ses outils de simulation de foules au service de l'industrie télévisuelle

Golaem

Née de travaux menés au centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique, l'entreprise Golaem a décroché un Technology & Engineering Emmy Award pour son impact sur l'industrie télévisuelle. Son plugin de simulation de foules permet aux virtuoses des effets spéciaux de peupler des stades et d'assembler des armées, et ce même avec un budget limité. Récemment, le logiciel a joué un rôle clé dans les coulisses de la série Game of Thrones sur HBO, dont la huitième et ultime saison a démarré depuis mi-avril.

Vous voyez la bataille sur le lac gelé dans la saison 7 de Game of Thrones ? Jon Snow et la Fraternité guerroyant contre une gigantesque armée des Marcheurs Blancs ? Et bien ces innombrables légions de zombies n'existaient que par la magie des images d'animation. À part quelques dizaine d’acteurs grimés, il n'y a pas eu de tournage réel avec des hordes de vrais figurants. Tout cela n'était qu'effets spéciaux. De la sorcellerie numérique rendue possible par Golaem Crowd , un outil innovant développé par Golaem , une entreprise créée dans le prolongement de travaux menés au centre de recherche Inria de Rennes.
Dans les 10 dernières années, de par le monde, le logiciel a été adopté par 300 des meilleurs studios d'animation et d'effets spéciaux travaillant pour le cinéma et la télévision. Début avril, l'équipe de Golaem s'est envolée pour Las Vegas où elle s'est vue décerner un Technology and Engineering Emmy Award saluant l'impact significatif de sa technologie sur l'industrie télévisuelle.


150 productions télévisuelles

A travers ce prix, la National Academy of Television Arts & Sciences reconnaît le fait que nous proposons des solutions de qualité pour faire rapidement et à faible coût du peuplement dans les séries télévisées et les télé-films , résume Stéphane Donikian , co-fondateur de l'entreprise et ancien chercheur Inria. Il se trouve que la télévision dispose de budgets plus limités que le cinéma. Notre logiciel permet de réaliser des foules virtuelles avec ces limites financières. Jusqu'à présent, il a été utilisé dans environ 150 productions télévisuelles.

Outre Game of Thrones, Golaem compte à son actif des séries comme The Walking Dead, le manga One Piece et bon nombre de blockbusters comme Black Panther de Marvel, Thor, Spiderman ou encore Pirates des Caraïbes pour ne citer que ceux-là. “Nous sommes aussi dans des films d'animation comme Cro Man. Notre logiciel permet de peupler des scènes comportant beaucoup de personnages, ce qui n'aurait pas été faisable avec les techniques habituelles d'animation en volume, ou alors pour un coût prohibitif.”  L'entreprise travaille également pour les cinématiques de jeux vidéo, les films publicitaires et l'architecture. “Au final, nous réalisons 93% de notre chiffre d'affaires à l'étranger, dont une grosse partie en Amérique du Nord.

Des outils pré-configurés mais paramétrables

Par rapport à d'autres solutions, Golaem Crowd “repose sur une philosophie différente. Nos concurrents conçoivent des ‘cerveaux ’, c'est-à-dire des personnages autonomes qu'ils dotent d'un certain nombre de paramètres. Ils lancent la simulation, regardent ce que cela donne, puis entreprennent les modifications nécessaires. Il faut du temps pour arriver au résultat escompté. Cela convient sur les gros projets pour lesquels les studios acceptent d'allouer un temps de travail conséquent. À l’inverse, notre approche consiste à fournir un certain nombre d'outils pré-configurés mais paramétrables qui vont permettre aux artistes d'assembler des composants et de sortir des plans simples très rapidement. Cette solution modulable et adaptable permet de traiter toute la gamme allant des plans simples aux plans compliqués. Ces derniers, évidemment, nécessitent plus de temps. Par ailleurs, au lieu d'essayer de tout faire, comme par exemple la simulation des cheveux ou des habits, nous préférons nous appuyer sur des solutions tierces. Notre logiciel est interopérable avec les outils habituels de nos clients comme Yeti, Xgen ou encore nCloth.

Dans le logiciel, certaines fonctions clé reposent sur l'intelligence artificielle. “Nos clients peuvent modéliser des comportements individuels et des comportements collectifs. Ils peuvent modéliser des tâches spécifiques : planifier un chemin dans un environnement, faire de l'évitement d'obstacles, etc. L'outil dispose de son propre langage de programmation graphique. Cela permet de décrire ces comportements et de visualiser tous les éléments actifs dans une hiérarchie de comportements.
Outre Golaem Crowd, dont le but premier est de générer des animations par simulation, il existe aussi Golaem Layout , que les studios peuvent aussi acquérir en même temps ou séparément. Ce second logiciel a deux fonctions. Tout d'abord la retouche de scènes. “Les artistes peuvent tout de suite effectuer des changements sur une scène à la demande du superviseur ou du réalisateur sans avoir à refaire toute la simulation. Cela permet de réduire drastiquement le nombre d’itérations nécessaires. Golaem Layout est aussi le seul logiciel du marché capable de reprendre des simulations conçues avec des outils d'autres marques. ”  La deuxième fonction permet de créer de nouvelles scènes et de les peupler en puisant dans une base de données de personnages animés, mais aussi de les dupliquer, de les manipuler, de les personnaliser et de visualiser les animations produites. “Pour les scènes simples, cela va plus vite qu'en utilisant Golaem Crowd.

Plugin Unreal Engine

La société ne s'est pas implantée sur le marché du jeu vidéo en tant que tel, mais elle s'apprête à commercialiser un plugin pour le moteur Unreal Engine. “C'est plus orienté vers le marché du cinéma. Les productions souhaitent pouvoir utiliser Unreal Engine pour faire du rendu temps réel plutôt que de passer par des fermes de rendu dont les temps de calculs sont très longs. Nous allons faire beaucoup de kilomètres en 2019 car nous prévoyons de visiter les studios pour leur montrer ce nouveau produit ainsi que la version 7 de nos autres logiciels. "

Mots-clés : Golaem Start-up INRIA Rennes - Bretagne Atlantique Simulation foules Game of thrones Stéphane Donikian

Haut de page

Suivez Inria