Sites Inria

Equipe de recherche

Nouvelle équipe pour Inria Paris-Rocquencourt

L’équipe Parkas, dirigée par Marc Pouzet a été créée le 1er avril 2011. Située dans les locaux de l’ENS Paris, elle regroupe à la fois des spécialistes des langages de programmation et modèles de concurrence utilisés dans l'embarqué, jusqu'aux méthodes les plus avancées d'optimisation de compilateurs pour les architectures séquentielles et parallèles. Parkas compte parmi elle, quatre permanents (Marc Pouzet , PR UPMC/ENS ; Albert Cohen, DR Inria ; Louis Mandel, MdC Paris-Sud ; Jean Vuillemin, PR ENS),  un post-doctorant et sept doctorants.

Cette nouvelle équipe s'intéresse à la conception, la sémantique et la compilation des langages de programmation pour mettre en œuvre des systèmes concurrents, en offrant des garanties fortes sur la reproductibilité des exécutions, la correction et l'efficacité du code.

Parkas met en avant l'idée d'un code source unique utilisé à la fois pour programmer et simuler une grande variété d'applications, telles que :

  • les contrôleurs embarqués temps réel (commande de vol numérique, contrôle moteur);
  • les systèmes de traitement audio/vidéo intensif;
  • la simulation (d'un nombre éventuellement très grand) de systèmes embarqués interagissant fortement entre eux (simulation d'usines, de réseaux électriques ou de capteurs, le suivi de train).

Toutes ces applications nécessitent de concevoir et d'implémenter des langages formellement définis utilisés à la fois pour simuler et pour générer automatiquement du code embarqué.

Rencontre avec Marc Pouzet :
En quoi est-ce un projet porteur ou novateur ?

Marc Pouzet, responsable de l’équipe Parkas

Notre approche s'inscrit dans un mouvement très moderne de langages de haut niveau dits parallèles et déterministes. Ils sont utilisés à la fois pour simuler et implémenter des systèmes temps réel. On écrit donc des modèles de haut niveau dans un langage mathématiques (ODEs, DAEs, équations de suites, automates hiérarchiques) qui sont simulés/testés/vérifiés puis compilés vers du code embarqué. Pour atteindre notre objectif, nous aborderons les aspects formels et pratiques de la conception de langages, la sémantique, la théorie des types, les modèles de concurrence, la génération de code, la compilation et les représentations intermédiaires de compilateurs optimisants.

Y aura-t-il des applications concrètes à ces recherches (si oui lesquelles) ou est-ce un projet de recherche fondamentale pure ?

Les applications visées sont évidemment celles développées avec des outils fondés sur la technologie synchrone, comme Scade par exemple, ou encore les outils de modélisation système Simulink/Stateflow et Modelica. On s'intéresse également à des applications non nécessairement temps réel mais exhibant beaucoup de synchronisation et où la reproductibilité des exécutions est primordiale, comme la simulation d'une usine, d'un réseau de capteurs ou d'un réseau électrique, le suivi de train ou encore les traitements de flux vidéo.

L'équipe ne développera pas véritablement de nouvelles applications mais se placera plutôt en amont, en proposant des langages, des analyses statiques de programme ou encore de nouveaux algorithmes de compilation pour faciliter l'écriture des applications et augmenter leur sûreté. Nous continuerons à développer des prototypes de langages et de compilateurs. Ils ont été un vecteur essentiel de transfert de nos résultats auprès d'industriels tels que Esterel-Technologies et Dassault-Systèmes avec lesquels nous continuerons à collaborer.

Mots-clés : Parkas Paris - Rocquencourt

Haut de page

Suivez Inria