Sites Inria

English version

Conférence scientifique

15/02/2017

Marc Pouzet (Parkas) : Soyons lucides, restons synchrones !

La programmation synchrone connait un grand succès dans la mise en  oeuvre des systèmes embarqués les plus critiques, dans les avions  (commandes de vol, contrôle moteur, freinage), les trains (contrôle de bord), et les centrales (contrôle et arrêt d’urgence), etc. Plusieurs de ces applications sont développées avec l'environnement SCADE issu des premiers travaux sur le langage Lustre inventé par Paul Caspi et Nicolas Halbwachs dans les années quatre-vingts.

Lustre s'est fondé sur l'idée qu'un langage de programmation spécifique, manipulant des suites infinies, permettrait d'écrire directement et de manière rigoureuse les descriptions mathématiques issues de l'automatique, de les simuler et de les vérifier formellement jusqu'à leur traduction automatique vers du code embarqué exécutable. Cette idée, radicale pour l'époque, est aujourd'hui au cœur des outils industriels les plus utilisés tels que Simulink. 
Dans cet exposé, nous reviendrons sur l'origine de Lustre, le lien avec les premiers langages d'équations float -de-données à la Lucid et l'intérêt d'avoir choisi une sémantique synchrone. Nous montrerons quelques-unes des directions de recherche récentes menées dans l'équipe PARKAS; en particulier le développement d'un compilateur de Lustre formellement prouvé pour augmenter encore la confiance dans le code généré, et l'extension d'un langage synchrone pour traiter des systèmes combinant temps discret et temps continu.

Mots-clés : Programmation synchrone Lustre Parkas Langage

Haut de page

Suivez Inria