Sites Inria

Evénement

Nouvelles pratiques et cultures du numérique dans les sciences et les technologies

"Nouvelles pratiques et cultures du numérique dans les sciences et les technologies"
Le Centre d'Alembert s'interroge, cette année, sur l'émergence de nouvelles pratiques et cultures dans la production du savoir scientifique, sa validation et sa circulation, sous l'influence des récentes évolutions du numérique en particulier afférentes à Internet.

  • Date : 14/03/2012
  • Lieu : Faculté des Sciences d'Orsay, bâtiment des colloques (338)
  • Organisateur(s) : Jean-François Ternay et Isabelle Ramade, avec le soutien du Conseil Scientifique du Centre d'Alembert

Web sémantique, web social : quelles implications pour l'extraction d'informations, la gestion des connaissances et le travail collaboratif communautaire ?

Web sémantique et social : nouvelles pratiques de recherche et circulation des savoirs sur le web 3.0

Fabien GANDON, Chercheur à l'Inria, Sophia-Antipolis

Le web sémantique propose un jeu de langages (RDF, RDFS, OWL, SPARQL, etc.) permettant de publier et consommer des données liées et la sémantique des schémas de ces données. Nous verrons comment cette évolution du web ainsi que son couplage avec les approches et usages du web 2.0 ou web social nous permettent de proposer de nouvelles applications transversales aux systèmes d’informations existants. Nous défendrons l’idée que les métadonnées du web sémantique sont une clef du passage à l’échelle dans la gestion des ressources de plus en plus variées du web et que les approches sociales sont une clef de la gestion de ces métadonnées et de leur signification. Comme le web devient ubiquitaire et augmente notre réalité au quotidien, cette modification impacte toutes nos activités, y compris les pratiques et outils des chercheurs. 

Le Web à l'heure du Linked Open Data : vers la base de donnée universelle

Ioana MANOLESCU-GOUJOT, Directeur de recherche, Inria Saclay-Île-de-France et LRI, Université de Paris Sud

Les nouvelles technologies numériques remplacent peu à peu des fonctions que nous aurions crues "spécifiquement humaines", telles la mémoire ou le raisonnement [1] ; à cette liste est venue se rajouter même la curiosité [2]...
Le Web est l'un des outils informatiques ayant remplacé le plus de fonctions humaines. Sa fonction principale dès sa conception, est d'être une base de données meilleure, plus flexible, et plus puissante que les systèmes de l'époque [3].
Au delà de la base de données et du média d'information, c'est devenu aussi un formidable outil d'échange et de collaboration, permettant aux individus de croiser leurs connaissances et de faire émerger de nouvelles connaissances communes.
Nous nous intéresserons à la façon dont le principe des données ouvertes et interconnectées a été mis en place par des moyens technologiques et de la science informatique, à travers l'histoire du Web. Nous analyserons en particulier les possibilités offertes par les standards du Web tels XML, RDF, et RDF-Schema, d'un côté, et les mouvements sociétaux autour du thème Open Data, de l'autre, en particulier dans le domaine de la science.

[1] http://interstices.info/jcms/c_15918/les-nouvelles-technologies-que-nous-apportent-elles
[2] http://www.pyoudeyer.com/developmentalRobotics.htm
[3] http://www.w3.org/History/1989/proposal.html

lire la suite

Mots-clés : Séminaire interdisciplinaire Web social Centre d'Alembert Web sémantique

Haut de page

Suivez Inria