Sites Inria

Recherche

1/02/2012

Au carrefour des sciences informatiques et de la musique

Antescofo, realtime automatic accompaniment - Ircam/Antescofo

Déléguer à l'ordinateur non seulement l'interprétation, mais aussi l'écriture musicale, telle est l’idée qui régit la création de la nouvelle équipe de recherche MuSync. Avec l'objectif de cerner au plus près l’activité humaine complexe du compositeur et de l'interprète.

L’ordinateur peut déjà se placer en position d’interprète des programmes informatiques sur la scène, avec les musiciens. Pour y arriver, il doit être doté d’une capacité d’écoute et de synchronisation avec les musiciens, afin que ses actions (réactives) soient déterminées en temps réel. Et cela malgré d'éventuelles erreurs des musiciens, des perturbations de l’environnement ou bien des problèmes liés à l'ordinateur lui-même!

C'est le défi scientifique et artistique relevé par le logiciel Antescofo , remarqué en 2011 le jury du magazine La recherche  (prix spécial). Ce logiciel s’utilise comme un accompagnateur automatique. Il est intervenu dans la production d'œuvres inédites de compositeurs et artistes de l’Ircam.

MuSync porte cette aventure scientifico-musicale plus loin encore. Elle associe ainsi deux approches importantes en informatique musicale :

  1. L'écoute artificielle : reconnaissance et extraction des données musicales en temps réel depuis un signal audio (en utilisant des techniques de traitement du signal et d'apprentissage statistique)
  2. La programmation synchrone réactive en informatique musicale

Le couplage de ces deux thématiques, souvent considérées comme distinctes, est au cœur de la pratique musicale (de la composition à la performance). Il peut ainsi ouvrir le champ des possibles dans l’interaction musicale homme-machine. Il permettra également de résoudre des problèmes intéressants en modélisation.

Les sciences informatiques et les mathématiques sont donc au coeur de ces recherches. Grâce à leur déploiement dans les objets numériques quotidiens (appareils photo, tablettes numériques, etc), les modèles d’apprentissage automatique d'une part, et les langages et modèles de programmation temps réel et concurrente d'autre part, sont arrivés à une certaine maturité ces dernières années. Mais leur application en musique a connu un léger retard, expliqué par la complexité temporelle des signaux musicaux. Cette complexité remet en question la définition et la validité mêmes de ces modèles évolués.

L'équipe MuSync se donne pour mission, grâce à l'intervention de chacun de ses partenaires, d'expliciter et de redéfinir ces modèles fondamentaux.

En savoir plus sur l'équipe MuSync : 

Logiciel Antescofo - © Ircam

L'équipe Musync est aujourd'hui composée de trois permanents : Arshia Cont, CR Ircam ; Jean-Louis Giavitto, DR CNRS ; Florent Jacquemard, CR Inria, et deux doctorants. C'est une équipe commune CNRS, Inria, Ircam, UMPC, hébergée à l'Ircam. Elle va prochainement coordonner le projet ANR INEDIT avec le GRAME (Lyon), et LABRI (Bordeaux), sur l’écriture et l’interaction.

Des collaborations sont également en cours avec :
  •  l'équipe-projet Inria Parkas (commune avec l’ENS) et les spécialistes des langages de programmation dans l’embarqué
  •  des laboratoires spécialistes de l’apprentissage automatique et modélisation mathématique comme UC Berkeley, UC San Diego, et aussi THALES Research et LIX avec qui l ‘équipe organise des séminaires sur la géométrie de l’information dans leurs locaux.

Mots-clés : Informatique musicale Traitement de signal Ircam Equipe MuSync Inria Paris - Rocquencourt UPMC Arshia Cont

Haut de page

Suivez Inria