Sites Inria

English version

Recherche

12/02/2016

Présentation de l’équipe Serena

L'équipe Serena a été créée le 1er juin 2015, c’est une équipe mixte entre Inria et ENPC dirigée par Martin Vohralik. Elle succède à l'équipe-projet Pomdapi qui s’est terminée en mai 2015.

Que signifie Serena et quels sont vos principaux thèmes de recherche ?

Serena : “Simulation for the Environment: Reliable and Efficient Numerical Algorithms”

Nous nous intéressons aux méthodes numériques pour les problèmes environnementaux. Nos principaux sujets de recherche sont la conception et l'analyse de modèles basés sur des équations aux dérivées partielles, l'étude de leur approximation numérique précise et efficace et leur implémentation dans le cadre d'une programmation sûre et correcte. Nous regardons tout particulièrement la fiabilité de l'intégralité de la procédure de simulation numérique.

Nos méthodes et applications principales sont :

Méthodes

  • Conception et l’analyse de modèles basés sur des équations aux dérivées partielles
  • Couplage de modèles
  • Méthodes numériques
    • Méthodes d’éléments finis, de volumes finis, d’éléments finis mixtes et de Galerkin discontinu
    • Discrétisations numériques compatibles, maillages polygonaux et polyédriques
  • Géométrie discrète
  • Solveurs
    • Décomposition de domaine
    • Solveurs algébriques non linéaires de type Newton–Krylov et Newton–multigrid
  • Estimations d’erreur a posteriori, adaptivité, efficacité
  • Programmation fonctionnelle et preuves formelles pour le calcul scientifique
  • Fiabilité (contrôle d’erreur garantie) de l’intégralité de la procédure de simulation numérique

Est-ce plutôt un sujet de recherche fondamentale ou appliquée ? Existe-t-il des applications concrètes ?

C’est plutôt de la recherche fondamentale, mais nous avons beaucoup d’applications concrètes :

  • Ecoulements multiphasiques et transport de contaminants dans le sous-sol
    • milieux poreux et fracturés
    • dépollution de sous-sol suite aux fuites de produits chimiques
    • stockage souterrain profond de déchets radioactif nucléaires
    • séquestration géologique du CO2
  • Ecoulements complexes de Stokes et de Navier–Stokes
  • Production d’énergie, usage durable des ressources
    • ondes de choc sur des structures déformables ou fragmentables
    • réseaux de poutres pour la construction durable

L’équipe Serena a de nombreux partenaires académiques et industriels. En savoir plus 

Mots-clés : Serena Inria Paris Simulation numérique Environnement

Haut de page

Suivez Inria