Sites Inria

Recherche

6/04/2012

La maison de la simulation labellisée centre de formation par PRACE

Logo - Maison de la simulation

Dispenser des formations couvrant l’ensemble des techniques utiles pour le calcul intensif est l’objectif de la labellisation de 6 organismes européens par le projet européen PRACE (Partnership for Advanced computing in Europe). Quels types de formations vont être dispensées ? Quel est l’objectif d’une telle labellisation ?

La Maison de la Simulation coordonnera les activités du PATC (Prace Advanced Training Center) français, qui regroupe les 3 centres de calcul nationaux et Inria. Les cours dispensés recouvriront l'ensemble d'un cursus commun, depuis les cours de base (MPI, OpenMP), jusqu'à des formations sur des aspects spécifiques , comme la programmation des GPU (cartes graphiques utilisées pour du calcul), l'utilisation de la machine européenne Curie ou des formations plus "amont" comme l’utilisation de bibliothèques de calcul, des outils de développement, et des cours plus théoriques sur l'algorithmique. 

La formation d'un plus grand nombre de scientifiques au calcul intensif est un enjeu fondamental, reconnu depuis longtemps (voir en France les rapports du CSCI, du HCST,  et du colloque "Penser le Petaflop", que l'on peut trouver ici). En caricaturant à l’extrême, l'Europe (et la France) ayant réalisé un immense effort d'équipement en matériel, un effort équivalent est nécessaire pour utiliser ces machines de manière optimale. Le calcul intensif est  en effet devenu un outil indispensable dans les différents domaines scientifiques. Il a permis des avancées majeures et contribue aussi à des progrès importants ayant des conséquences en termes de compétitivité industrielle. Il est donc nécessaire de savoir programmer ces super-calculateurs pour les exploiter au niveau de performance que l’on peut en attendre (petaflops : 1015 opérations par seconde). Sujet délicat, car la programmation d'un ordinateur "normal" est déjà compliquée.

Les scientifiques européens utilisant ces ressources n’ont qu’un seul but, faire progresser leur discipline et ne sont en général pas des spécialistes en sciences informatiques. Il est donc crucial que ces formations leur permettent d’acquérir les compétences dont ils vont avoir besoin.

Dans un deuxième temps, l’objectif visé est de créer une communauté d'utilisateurs, puisque des chercheurs de cultures différentes vont se croiser lors de ces formations. D’ailleurs, l’un des buts de Prace est de constituer de manière durable un "écosystème" du calcul intensif en Europe.

En savoir plus

La Maison de la Simulation est une initiative conjointe du CEA, du CNRS, d'Inria, de l'Université de Versailles Saint – Quentin – en – Yvelines et de l'Université Paris-Sud dont l'objectif est de favoriser l’utilisation efficace par la communauté scientifique des grands équipements de calcul intensif mis en œuvre, aussi bien au niveau national avec GENCI, qu’au niveau Européen dans le cadre du projet PRACE, ainsi que de développer la recherche  dans le domaine du HPC.

Prace (Partnership for Advanced Computing in Europe) est un projet européen qui vise à installer en Europe une infrastructure de calcul intensif de classe mondiale, de façon à promouvoir des avancées scientifiques dans les domaines pour lesquels la simulation joue un rôle important (climat, sciences de la vie, astrophysique, science des matériaux, physique, ...).

Prace a la forme d'une Association à but non-lucratif de droit Belge, 24 pays européens y participent. La France y est représentée par Genci (dont Inria est un des associés). Prace permet l'accès à des heures de calcul sur des super-ordinateurs de très grande puissance, indépendamment de l'endoit où ils sont situés. Les 2 premières machines installées sont à Jülich (Allemagne), et à Bruyères-le-Chatel (France la machine Curie, installée au CEA par Genci)

Mots-clés : Formation Prace Simulation Europe

Haut de page

Suivez Inria