Sites Inria

English version

Chaire Louis Vuitton

A.A. (*) - 12/04/2018

Ivan Laptev, au cœur d’une nouvelle chaire d’excellence sur l’IA

Ivan Laptev - © Inria

La nouvelle chaire d’excellence Louis Vuitton sur l’intelligence artificielle est inaugurée aujourd'hui, jeudi 12 avril 2018 dans les locaux de l’ENS à Paris. Rencontre avec Ivan Laptev, porteur du projet et chercheur Inria dans l’équipe-projet commune Willow au Département d'Informatique de l'École normale supérieure (ENS Paris / Inria / CNRS).

Qui êtes-vous et sur quoi travaillez-vous ? 

Je suis docteur en informatique de l’Institut royal de technologie de Stockholm en Suède. Je m’intéresse depuis plus de quinze ans à la reconnaissance visuelle des objets, des actions et des interactions, à la vision par ordinateur et à l’apprentissage automatique. Aujourd’hui, je suis directeur de recherche Inria au sein de l’équipe-projet "Willow : Modèles de la reconnaissance visuelle d'objets et de scènes", hébergée au Département d’informatique de l’École normale supérieure. J’ai également été désigné pour représenter et piloter la chaire de recherche Louis Vuitton consacrée à l'intelligence artificielle et originalement mise en place par Jean Ponce, un de mes collègues de l'équipe Willow.

En quoi vos travaux intéressent-ils cette chaire ?   

L’objectif de Willow est de mettre au point des modèles statistiques, géométriques et physiques pour décrire le processus d’interprétation des images, fixes ou animées. Nos recherches portent sur la reconnaissance visuelle des objets, mais aussi des mouvements, des actions et des interactions entre les différents éléments d’une même scène. Nous travaillons aussi sur la recherche d’images, la modélisation d’images et du langage, l’apprentissage de modèles visuels avec une supervision limitée et la modélisation de scènes en trois dimensions. Les résultats de nos recherches peuvent s’avérer fort utiles au développement de machines "intelligentes".  

Quel sont les intérêts pour Louis Vuitton

Le traitement intelligent des données constitue un pilier de la mutation numérique de Louis Vuitton . Dans le but d’accélérer cette mutation, ce leader mondial de la maroquinerie de luxe et du prêt-à-porter a décidé de capitaliser sur les compétences scientifiques mondialement reconnues de l’ENS dans le domaine de l’intelligence artificielle. La création de la chaire d’excellence Louis Vuitton matérialise cette volonté. À terme, elle permettra à la marque de disposer de technologies innovantes pour améliorer globalement le service rendu à ses clients.


Quel est l’intérêt pour votre équipe et pour Inria ? 

Par le biais de cette chaire, Louis Vuitton soutient les recherches en apprentissage et en vision artificielle menées dans mon équipe et l’équipe "Sierra : Apprentissage statistique et parcimonie", également abritée au Département d’informatique de l’École normale supérieure. Cette collaboration nous offre une opportunité immense, celle de nous intéresser à des problématiques industrielles concrètes, de tester nos algorithmes et valider nos modèles dans des conditions réelles, et d’orienter nos travaux vers de nouvelles perspectives de recherche. Pour Inria, c’est aussi l’occasion d'établir des liens forts avec une entreprise de renom et d’appliquer les contributions de ses chercheurs et chercheuses aux défis scientifiques en intelligence artificielle auxquels elle est confrontée. 

Mots-clés : Chaire d’excellence Louis Vuitton Inria de Paris Ivan Laptev IA

Haut de page

Suivez Inria