Sites Inria

English version

Portrait

Marie Blanchard - 8/03/2015

Portrait de Serena Ivaldi, Chargée de recherche dans l'équipe Larsen

Serena Ivaldi est chargée de recherche dans l'équipe Larsen. Captivée par la robotique, elle en a fait sa spécialité et se passionne pour la problématique de l'interaction homme-machine.

Qu'est-ce qui vous a poussée à faire de la recherche en informatique ? Et qu'est-ce qui vous passionne le plus dans votre métier ?

J’ai toujours aimé les machines, la construction, les ordinateurs, les mathématiques. Quand j’étais enfant, je rêvais des robots et d'ordinateurs en lisant les livres de science-fiction. 

Pour moi, faire de la recherche dans les choses que nous aimons est un privilège, car on est content de travailler ! J’adore me poser des défis et résoudre des problèmes. 

Pourquoi pensez-vous que les femmes sont si peu nombreuses à travailler dans le numérique et que diriez-vous pour les encourager à se lancer dans ce domaine ?

Je pense que la TV et les médias sont en partie responsables. Ils privilégient souvent des "sucess-story" masculines, par conséquence les femmes ont moins de "role-models" auxquelles s'identifier en grandissant. Seul(e)s les plus geeks connaissent Ada Lovelace ou Grace Hopper, alors que ce sont deux grands noms de l'informatique...

Je crois que l’école a aussi des responsabilités : il faut encourager les femmes à poursuivre des carrières en maths, physique, ingénierie ou informatique, leur montrer des exemples de succès pour les motiver. Toutes ces thématiques sont abordées aux meetings IEEE Women in Engineering et aussi lors de conférences ACM pour femme et sciences. 

Mots-clés : Serena Ivaldi Larsen WomEnCourage Femme dans la recherche Inria research centre - Nancy - Grand Est

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !