Sites Inria

Projet interdisciplinaire

G. Barouillet - 29/07/2014

Quand le numérique et les sciences humaines s'associent

Claudia Ignat et l'outil collaboratif de l'équipe Score Claudia Ignat et l'outil collaboratif de l'équipe Score - ©Inria - Hubert Raguet

Claudia Ignat, chargée de recherche au sein de l’équipe-projet SCORE, et Valerie Shalin, professeur en psychologie à Wright State University (Etats-Unis), collaborent depuis plus d’un an sur le projet USCoast. Des travaux interdisciplinaires au service de l’édition collaborative.

Qu’est-ce que le projet USCoast ?

Claudia Ignat :Ce projet évalue, avec des utilisateurs, des méthodes et algorithmes pour l’édition collaborative basée sur la confiance. L’intérêt de ce type de méthode est qu’elle permet à plusieurs utilisateurs de partager et d’éditer des documents uniquement avec des personnes choisies. Ce type de solutions permet d’éviter de stocker les données chez un fournisseur de services comme Google ou Facebook, qui deviendrait alors maître de ces données, mettant ainsi en péril leur confidentialité.

Comment est née cette collaboration ?

C. I. :J’ai rencontré Valerie lors de la conférence Computer Supported Cooperative Work (travail coopératif assisté par ordinateur) à Seattle en 2012. Nous avions besoin d’un expert en études d’usages afin de mettre en place des expérimentations avec des utilisateurs pour les systèmes et les méthodes que nous proposons au sein de l’équipe SCORE. Si certains aspects de l’évaluation des systèmes du point de vue de utilisateur, tels que la théorie de l’activité ou l’ergonomie cognitive, sont bien représentés en Europe, l’expertise dans les études expérimentales orientées utilisateur est plutôt localisée aux Etats-Unis. Nous avons profité de différents programmes d’Inria comme celui des Chercheurs Invités, puis du programme d’Equipe Associée pour donner vie à ce partenariat. Valerie travaille à Nancy depuis octobre 2013.

Valerie Shalin :Notre rencontre doit beaucoup au hasard. Le soir de la conférence je dînais à la table de l’équipe SCORE et, à l’issue du repas, nous envisagions déjà de collaborer ensemble !

Comment la psychologie aide-t-elle la recherche sur l’édition collaborative ?

C. I. :Avec les outils collaboratifs, il est essentiel de bien comprendre les besoins des utilisateurs. Valerie nous a beaucoup aidé à mettre au point la méthodologie des expériences que nous menons avec eux. Ces travaux vont nous permettre de valider des mécanismes de sécurité légers, basés sur la confiance dans les systèmes collaboratifs, ainsi que de vérifier nos théories sur les contraintes « temps réel » de nos solutions.

V. S. :La psychologie permet d’identifier quelles sont les questions essentielles à se poser lorsque l’on développe des solutions d’édition collaborative. Par exemple, comment le délai influence-t-il le processus de coordination du travail collaboratif ou quand pourrait-il devenir problématique. La psychologie joue aussi un rôle sur la méthodologie, en identifiant les comportements à examiner dans les expériences et comment mener à bien ces études.

Le projet USCoast est interdisciplinaire. Ce type de collaboration est-il l’avenir de la recherche ?

C. I. :En effet, c’est l’interdisciplinarité de notre projet qui le distingue des autres travaux qui se concentrent uniquement soit sur les aspects théoriques (travaux menés par des informaticiens) ou sur les relations sociales dans l’édition collaborative (travaux menés par des sociologues).

V. S. : Si c’est une première pour l’équipe SCORE, je travaille souvent avec des informaticiens aux Etats-Unis. Les frontières entre les sciences ne devraient pas exister, elles ne sont que le produit de l’histoire académique. Aucun sujet n’appartient qu’à une seule science. 

Mots-clés : Interdisciplinarité UsCoast Équipe associée Équipe Score Attractivité Algorithmes pour l'édition collaborative Valerie Shalin Projet de recherche Claudia-Lavinia Ignat Inria research centre - Nancy - Grand Est

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !