Sites Inria

Prix

27/11/2014

Razvan Barbulescu, lauréat du prix Le Monde La Recherche 2014

Razvan Barbulescu, doctorant de l’Université de Lorraine au sein de l’équipe projet CARAMEL au centre de recherche Inria Nancy-Grand Est s’est vu remettre le Prix « Le Monde » de la recherche universitaire 2014 le 26 novembre dernier.

Il est l’un des cinq lauréats en sciences dites « dures ».

Lancé en 1997, le prix du Monde distingue dix thèses réalisées dans les universités françaises, cinq en sciences dites « dures » et cinq en sciences « humaines et sociales ». La cérémonie de remise des prix s’est déroulé le 26 novembre, en présence des deux présidents de jury, Cédric Villani et Edgar Morin, occasion pour laquelle le Monde publie un cahier spécial.  

La thèse, intitulée « Algorithmes de logarithmes discrets dans les corps finis », porte sur la cryptologie, en particulier sur l'estimation de la sécurité des cartes bancaires et des signatures électroniques. On protège les transactions par cartes bleues à l'aide du système RSA, tandis qu'on sécurise une partie des communications sur internet à l'aide du système DSA. Les problèmes derrière ces systèmes, la factorisation d'entiers (RSA) et le calcul de logarithmes discrets dans les corps finis (DSA) sont étudiés dès la fin des années 70. 

Particulièrement complexes, les meilleurs algorithmes de calcul de logarithmes discrets se sont développé grâce à une série d'améliorations, durant plus de vingt ans. À travers une présentation unifiée, la thèse introduit des nouvelles variantes de ces algorithmes et des améliorations supplémentaires. Certains résultats ont été intégrés au logiciels GMP-ECM et CADO-NFS, alors que d'autre ont une importance théorique. 

Le dernier chapitre de la thèse traite le cas des corps finis dont le cardinal est une puissance de 2, 3 ou autre nombre premier petit, appelés corps finis de petite caractéristique. On présente ici un algorithme, créé en collaboration avec des chercheurs du Loria (Université de Lorraine/Inria/CNRS) et Lip6 (CNRS/UPMC/Inria), qui améliore considérablement par rapport aux algorithmes connus précédemment. En réaction à ce changement de complexité, l'agence européenne de cybersécurité (Enisa) a interdit en 2013 l'utilisation des cryptosystèmes qui tombent sous les attaques du nouvel algorithme. Ce dernier est cité en cryptologie sous le nom de « l'algorithme quasi-polynomial » (QPA).  

Si Razvan a mené sa thèse au sein de l’équipe projet CARAMEL, il a de janvier à septembre 2014 effectué son post-doc au sein de l'équipe projet GRACE au centre de recherche Inria de Saclay et a, en octobre 2014, rejoint l'institut IMJ-PRG commun aux Universités Paris 6 et Paris 7, en tant que chargé de recherches au CNRS.

 

L'équipe projet CARAMEL est une équipe commune CNRS/Inria/Université de Lorraine.

Mots-clés : Cryptographie Razvan Barbulescu Caramel Prix Le Monde

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !