Sites Inria

English version

Projet interdisciplinaire

C.Beri - 28/06/2016

Chedy Raïssi intègre le programme international « NASA Frontier Development Lab ».

Logo NASA Frontier Development Lab

Chedy Raïssi, de l’équipe-projet Orpailleur, participe à un projet international au « NASA Frontier Development Lab » depuis le 27 juin. Ce projet va réunir des scientifiques et des ingénieurs du secteur privé provenant de plusieurs horizons pour travailler sur les problématiques de « défense planétaire ». 

Au sein de l’équipe-projet Orpailleur, Chedy Raïssi travaille sur la représentation et la fouille de données ainsi que sur la confidentialité des données. Depuis un an et demi, il s’intéresse également à l’apprentissage profond (deep learning). C’est au cours d’une conférence et d’un échange sur la détection automatique d’objets stellaires qu’il se voit encouragé par une collègue astrophysicienne à postuler au programme « NASA Frontier Development Lab ».

Sélectionné, Chedy Raïssi s’apprête à passer six semaines intensives en Californie au centre « NASA Ames Research Center » ainsi qu’à l’institut « SETI » (Search for Extra-Terrestrial Intelligence Institute) dans une équipe internationale et pluridisciplinaire qui se compose d'une quinzaine de chercheurs en informatique, en sciences planétaires, ainsi que d’ingénieurs issus de l’industrie. Cette équipe doit, le temps du projet, proposer, développer, ou optimiser des outils de détection d’astéroïdes géocroiseurs qui pourront à terme améliorer les connaissances dans le domaine, faciliter la modélisation 3D, et peut-être à plus long terme fournir la possibilité de sonder de tels objets célestes.

Le « Nasa Frontier Development Lab » est un accélérateur de recherche appliquée dont le but est d'améliorer les outils de détection d’astéroïdes géocroiseurs (ayant des orbites proches de celle de la Terre) en vue de les étudier et les analyser de façon très précise, voire de les dévier. L'ambition est également de fournir aux participants une occasion unique de coopérer dans un tel projet de recherche, ainsi que de soutenir le travail de la communauté de défense planétaire dans cette activité ciblée. Au sein de cette équipe temporaire, Chedy Raïssi travaillera principalement sur des algorithmes à base de réseaux de neurones profonds afin de détecter le passage d’astéroïdes dans des images du télescope Kepler. À l’issue de ce projet, il espère revenir avec plus de connaissances, et pouvoir travailler davantage sur des données issues des sciences planétaires mais également collaborer plus étroitement avec des chercheurs des sciences planétaires pour appliquer les résultats obtenus en Europe.

Plus d'infos : NASA Frontier Development Lab et Twitter 

Mots-clés : Chedy Raïssi NASA Deep learning Sciences planétaires Algorithme Inria research centre - Nancy - Grand Est

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !