Sites Inria

Rendez vous Inria

Business Cases : Contrôle du risque et évolutivité de logiciels business critiques

CC0 - Pexels

Le jeudi 27 avril 2017, de 10h à 13h au centre Inria Lille - Nord Europe à Villeneuve d'Ascq, venez assister aux Business cases Inria "Contrôle du risque et évolutivité de logiciels business critiques", avec les témoignages de Thales, Synectique et de l’équipe-projet Rmod. L’événement est en partenariat avec l'AS2I, le Club DSI GUN et Inria.

  • Date : 27/04/2017
  • Lieu : Centre Inria Lille - Nord Europe, bâtiment B - 6 rue Héloïse, Villeneuve d'Ascq

R&D et cas concrets d’outils en "Gestion des risques logiciels"

Toutes les applications logicielles ayant un succès commercial se doivent de savoir s’adapter aux nouvelles évolutions du monde. Par ailleurs, les applications business critiques ont souvent des durées de vie qui dépassent une vingtaine d’années. Finalement, le coût de l’évolution d’un logiciel est estimé à plus de 80% du coût total d’un projet et plus de 50% du temps dévolu à cette évolution est passé à des tâches de compréhension de l’existant !

Ainsi se posent les questions de la pérennisation et des démarches pour le contrôle du risque de tels systèmes.

Les problèmes clients abordés seront :

  • adapter de « vieilles » applications critiques pour le business, sans engager des chantiers de refonte lourds et coûteux ;
  • maîtriser le budget de la maintenance applicative ;
  • améliorer la qualité de l’actif logiciel.

Ces problèmes se retrouvent aussi bien dans les systèmes d’information du commerce (finance, banque, assurance, hôpitaux, …) que pour des applications industrielles (machines-outils, logiciel militaire,...).

Les "business cases " présenteront des outils de réingénierie permettant de faire évoluer des applications critiques, en termes de langage et d’architecture, tout en réutilisant leurs composants logiciels vitaux.

Trois intervenants vont apporter leur éclairage et leur retour d’expérience dans ce domaine:

  • l’équipe-projet Rmod , travaille sur la création d’outils et de process pour l’analyse et le contrôle de la complexité des applications ;
  • Thales Systèmes utilise les résultats d’Rmod dans des projets de ré-architecturisation et transformation de systèmes critiques militaires ;
  • la société Synectique (spinoff d’Rmod) a comme proposition de valeur la réduction du coût lié à l’évolution logicielle et le contrôle de la complexité. Elle définit des outils spécialisés pour répondre aux problèmes spécifiques que les sociétés rencontrent lors de l’évolution de leurs actifs logiciels.

Ce rendez-vous sera introduit et conclu par l’AS2I , le Club DSI GUN et Inria.

À la fin de cette présentation, les intervenants seront heureux de répondre à vos questions et de partager vos réflexions autour d’une pause déjeunatoire.

L'équipe-projet Rmod

Quel que soit le secteur d’activité, les grandes entreprises développent des applications tant pour la gestion de leurs systèmes d’information que comme support technologique pour les autres domaines techniques.

Les entreprises investissent des sommes très importantes dans le développement de grandes applications. Ces investissements sont d’autant plus essentiels qu’ils concernent principalement la maintenance et l’évolution de l’application, afin de s’adapter aux nouveaux usages et aux nouveaux besoins.

Les méthodes traditionnelles se portent sur la lecture laborieuse du code ou sur des métriques beaucoup trop génériques. Le point clé de cette présentation sera donc de démontrer que ces problèmes spécifiques nécessitent des outils spécifiques permettant des actions de remédiation optimales, tant du point de vue du code lui-même que de son architecture.

Les intervenants

Stéphane Ducasse

Stéphane Ducasse , est directeur de recherche première classe au sein du centre Inria Lille - Nord Europe où il dirige l’équipe-projet Rmod. Stéphane Ducasse est expert en conception objet, conception de langages à objets, programmation réflexive ainsi que la maintenance et évolution des applications comme les systèmes d’informations complexes. Ses travaux sur les traits ont été introduits dans AmbientTalk, Slate, Pharo, Perl-6, PHP 5.4 et Squeak. Ils ont été aussi portés sur JavaScript. Ils ont influencé les langages Scala et Fortress.

Stéphane Ducasse est un des développeurs de Pharo, un langage open source inspiré de Smalltalk et de Moose, une plate-forme d'analyses. Il est l’auteur de plusieurs livres sur l'apprentissage de la programmation et d'autres sujets comme la programmation web.

D'après Google Scholar son h-index est 48 avec 9600 citations.


Arnaud Monegier Du Sorbier

Arnaud Monegier Du Sorbier est responsable du management et de la compétitivité de l'ingénierie chez Thales Air Systems.

Il est entré en 1983 chez Thomson-CSF, devenu ensuite Thales, comme ingénieur logiciel. Il a ensuite occupé plusieurs postes dans le développement logiciel : responsable de lot puis chef de service pour différents projets de systèmes de défense anti-aérienne.


Philippe Valenza

Philippe Valenza est directeur général chez Synectique.

Informaticien, il a également été consultant indépendant et en charge du "business development " pour une société américaine.

Actif auprès de grandes sociétés en Europe francophone, il a exercé à peu près tous les rôles possibles au sein d’un Département IT avant de se tourner vers la vente et la promotion des logiciels.


Agenda

  • 09h30 - 10h00 : Café d'accueil
  • 10h00 - 10h15 : Introduction AS2I, Club DSI GUN, Inria
  • 10h15 - 10h45 : Stéphane Ducasse, responsable de l'équipe-projet Rmod - Axes de recherche et prospective
  • 10h45 - 11h15 : Arnaud Monegier Du Sorbier, Thales – Ré-ingénierie de logiciel critique
  • 11h15 - 11h45 : Philippe Valenza, directeur-général, Synectique – Des outils pour maintenir des SI complexes
  • 11h45 - 12h00 : Conclusion AS2I, Club DSI GUN, Inria
  • 12h00 – 13h00 : Échanges autour d’un cocktail déjeunatoire

Inscription gratuite mais obligatoire avant le 24 avril.

Inria, institut de recherche dédié au numérique, promeut  « l'excellence scientifique au service du transfert technologique et de la société ». Inria emploie 2700 collaborateurs issus des meilleures universités mondiales, qui relèvent les défis des sciences informatiques et mathématiques. L’institut rayonne sur le territoire français à travers ses huit centres de recherche.

Le centre de recherche Inria Lille - Nord Europe, créé en 2008, compte 360 personnes dont 300 scientifiques répartis dans seize équipes de recherche. Reconnu pour son implication forte dans le développement socio-économique sur le territoire des Hauts-de-France, le centre de recherche Inria Lille - Nord Europe s’engage, aux côtés de ses partenaires académiques, institutionnels et industriels, sur les grands chantiers de recherche et d’innovation dans le domaine du numérique.

Localisation

Mots-clés : TMA Logiciel business critiques Pérennisation Contrôle du risque Modèle qualité Remodularisation Database Legacy software Évolution

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !