Sites Inria

English version

Nomination

M.B. (*) - 31/05/2016

Romain Rouvoy, nommé membre junior de l’IUF

Romain Rouvoy - © Inria / Photo C. Morel

Romain Rouvoy, maître de conférences à l’université Lille - Sciences et Technologies, et chercheur au sein de l’équipe-projet Spirals a été nommé membre junior de l’Institut universitaire de France.

L'Institut universitaire de France

L'Institut universitaire de France (IUF) désigne un ensemble d'enseignants-chercheurs sélectionnés par un jury international pour la qualité exceptionnelle de leurs recherches. Il existe deux catégories de membres, les juniors et les seniors, auxquels s'ajoutent des membres invités qui sont des postes spécifiques destinés à l'invitation d'universitaires étrangers. L'IUF est constitué administrativement comme un service du ministère chargé de l'Enseignement supérieur auprès duquel les enseignants-chercheurs qui en sont membres sont placés en délégation.

Le statut de membre junior est destiné à de jeunes enseignants-chercheurs, professeurs des universités ou maîtres de conférences, dont la qualité est exceptionnelle et qui sont dans une phase de création pendant laquelle ils ont besoin d'être déchargés partiellement de leurs cours et de certaines obligations administratives.

La création de ce statut a pour objectifs d’encourager les universités et les universitaires à l'excellence, de montrer que l'excellence peut s'épanouir en harmonie avec la politique d'aménagement du territoire et de montrer qu'il est possible de créer pour cela une structure légère.

Une nomination récompensant l’excellence scientifique

Romain Rouvoy vient d’être élu membre junior de l’IUF. Comme l’ensemble des lauréats membres juniors de l’IUF, cette fonction prend effet à compter du 1er octobre 2016, pour une durée de 5 ans. Cette nomination récompense l’excellence des travaux menés.

Biographie

Romain Rouvoy est maître de conférences à l’Université de Lille 1, Sciences et Technologies. Il est membre de l’équipe-projet Spirals du centre de recherche Inria Lille – Nord Europe (commune avec l’Université de Lille 1*). Ses domaines d'intérêts portent sur le génie logiciel et les systèmes logiciels répartis et il s'intéresse notamment aux problématiques de conception agile et d'exécution efficace de plates-formes logicielles réparties entre le cloud et des équipements contraints, tels que des capteurs ou des smartphones. Ces dernières années, ses travaux se sont concentrés sur la problématique du développement logiciel durable. Cette thématique de recherche couvre non seulement l’optimisation de la consommation de systèmes logiciels patrimoniaux par le contrôle autonome mais également la mise en œuvre de logiciels plus efficients d’un point de vue énergétique.

* au sein de l'UMR 9189 CNRS-Centrale Lille-Université Lille1, CRIStAL.

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !