Sites Inria

English version

Interaction Homme-Machine

28/10/2014

Prenez le contrôle sur les objets intelligents

Utilisation du lapin Nabaztag en domotique - © Inria / Photo Kaksonen

Kris Luyten est l'invité de la keynote d'ouverture de la conférence IHM14. Professeur associé à l'université de Hasselt (Belgique), Kris Luyten est également membre du Human-Computer Interaction Lab (Maryland). Il nous livre ses réflexions sur les relations entre l’Homme et les objets connectés.

Sur quoi vos recherches portent-elles ?

L'équipe à laquelle j'appartiens travaille sur les méthodes, les outils et les technologies de systèmes interactifs en rupture avec les modèles traditionnels. Nous nous intéressons en particulier à des objets capables de s'adapter au contexte d'utilisation, à la situation et à la façon dont l'utilisateur souhaite interagir avec eux.

Vous êtes convaincu de la nécessité pour l’Homme de reprendre l'avantage sur les objets. Quel est l'enjeu ?

Aujourd'hui, notre environnement est peuplé d'objets "intelligents" et connectés. L'utilisateur interagit avec eux, à travers des capteurs qui vont l’observer et analyser. C'est ainsi qu'un système de domotique repère la présence d'un utilisateur à proximité du domicile, ou ses habitudes de déplacement, pour allumer la lumière ou modifier la température de chauffage en prévision de son arrivée.

Toutefois, les objets intelligents agissent en se basant sur le contexte et non en impliquant directement l'utilisateur dans leurs décisions. Ils ne sont pas toujours capables d’interpréter un comportement inattendu. Nous cherchons aujourd’hui à faire évoluer cette relation entre l’Homme et la machine.

Vous parlez de systèmes intelligibles. De quoi s'agit-il ?

Il s'agit de systèmes capables de communiquer sur la façon dont ils fonctionnent, agissent et prennent des décisions. Au-delà du choix technique, c'est également un choix militant de notre part, en tant qu'utilisateurs et consommateurs. Nous devons exiger que nos objets connectés nous rendent compte de leurs actions et nous permettent d'avoir notre mot à dire sur leur façon d'agir. C'est un combat à mener auprès de tous les concepteurs d'objets intelligents.

Apple, par exemple, a compris cette attente. Leurs premières générations d'iPhone conservaient la trace de tous les réseaux wifi auxquels leur propriétaire s'était connecté dans le passé, pour s'y reconnecter en priorité à l'avenir. Cette liste n'étant pas suffisamment sécurisée, un problème de confidentialité se posait. Aujourd'hui, le processus est plus transparent et l'utilisateur est déjà plus informé de ces problèmes. Malheureusement, les implémentations de logiciels et les interfaces utilisateurs ne comprennent pas encore ce niveau de transparence.

Vous évoquez également les technologies permettant à l'utilisateur de créer ses propres interfaces. De quelle façon ?

Les imprimantes 3D et les systèmes de découpe au laser permettent déjà de créer soi-même des objets en volume. Il ne s'agit pour l'instant que d'objets inertes, mais nous devrions être capables de créer nos propres objets intelligents à la maison d’ici quelques dizaines d’années. L'utilisateur disposera alors de moyens pour créer ses propres interfaces.

Un exemple ? Imaginez pouvoir réagencer les interrupteurs électriques dans votre domicile. Grâce à une imprimante 3D, il sera bientôt possible d'imprimer des surfaces interactives à coller sur les murs aux endroits désirés. Ces surfaces sensibles piloteront des ampoules électriques connectées en wifi, à l'image de celles récemment présentées par Philips. C'est un exemple parmi d'autres d'une reprise de contrôle des objets connectés par leurs utilisateurs.

IHM14 : les Interactions Homme-Machine décryptées

La 26e conférence francophone sur l'Interaction Homme-Machine se déroulera à Lille du 28 au 31 octobre 2014. L'événement aura lieu à l'IUT A de Lille, au cœur du campus de l'université Lille 1, à Villeneuve d'Ascq.

Soutenue par Inria, la conférence IHM14 sera le lieu de rendez-vous pour échanger sur les dernières avancées de la recherche francophone en Interaction Homme-Machine. Au programme : une série d'ateliers et de groupes de travail animés par des spécialistes des différentes catégories d'interactions, mais aussi des démonstrations de technologies et d'outils innovants, ainsi que des stands industriels.

Renseignement : ihm14.lille.inria.fr #ihm14

Mots-clés : Interaction homme-machine Objets connectés Systèmes interactifs

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !