Sites Inria

English version

Start-up

Com CRI Inria Lille - Nord Europe (*) - 17/06/2019

L’algorithme qui renforce l’accès aux produits locaux

® Freepik

La start-up "Le Chemin des Mûres " a créé une solution de transports intelligents pour la distribution de produits agricoles locaux. Son logiciel sur mesure calcule des tournées optimisées de bout en bout, permettant aux producteurs de mutualiser leurs livraisons et ainsi gagner du temps et de l’argent tout en renforçant l’économie locale. Cet outil, développé au sein d’Inria et en collaboration avec l’équipe Inocs *, s’inscrit dans une démarche environnementale visant à réduire la charge globale de transport.


Bien que la demande des consommateurs et l’intérêt pour les produits du terroir ne cessent d’augmenter, il est plus facile pour un producteur agricole de faire livrer ses marchandises au niveau national que près de chez lui. Ce paradoxe s’explique par l’absence de logistique de transport adaptée au commerce local. « Actuellement, les producteurs distribuent eux-mêmes leurs produits dans des véhicules utilitaires remplis à moins de 50 %. Le temps passé sur la route est onéreux et n’entraîne aucune création de valeur  », constate Nils Olivier , cocréateur de la start-up "Le Chemin des Mûres" (LCDM) et expert en innovation.

Pourtant, œuvrer dans un circuit court bénéficierait aux producteurs. Cela permettrait le développement de proximité sociale, la réduction des intermédiaires et donc des charges, mais également l’augmentation de la visibilité et de la fraîcheur des produits. C’est pourquoi "Le Chemin des Mûres" , projet débuté en 2018 et issu de travaux de recherche d’Inria, s’est attelé au développement d’un logiciel d’organisation du transport de produits alimentaires locaux. 100 000 producteurs français pourraient être intéressés par cette solution et sa démarche environnementale et sociale.


Le logiciel traite des requêtes de transports fortement contraintes et génère des trajets en temps réel. La solution est dynamique afin de pouvoir intégrer les demandes à la volée des producteurs.


De la ronce à la mûre : retrouver le chemin du terroir

Le Chemin des Mûres a collaboré avec l’équipe Inocs * d’Inria, spécialisée en recherche opérationnelle, afin de développer un algorithme sur mesure pour mutualiser les livraisons de producteurs. Si le projet se rapproche du principe de partage de BlablaCar , il ne se contente pas de simplement mettre en relation les producteurs entre eux. Son objectif : organiser des tournées de bout en bout. Par exemple : un utilisateur a besoin de livrer des légumes à un professionnel, il précise sa quantité de produit, le lieu et la date de livraison dans une application. Le Chemin des Mûres  l’intègre dans une tournée existante ou lui propose de mutualiser son véhicule s’il est disponible avant de lui envoyer un planning de livraison. Le producteur-livreur d’aujourd’hui bénéficiera du véhicule d’un autre demain. Un concept en faveur de l’économie de transport qui apporte davantage de flexibilité à ses utilisateurs qui peuvent faire livrer leurs produits près de chez eux plus souvent. Mais comment ça marche ?

« Le logiciel traite des requêtes de transports fortement contraintes et génère des trajets en temps réel. La solution est dynamique afin de pouvoir intégrer les demandes à la volée des producteurs  », détaille Martin Bué , ingénieur en optimisation. Dans le cadre d’un problème d’optimisation logistique classique, l’objectif est de calculer le temps de trajet ou la distance parcourue les plus courts possible. Or, ce type de solution pourrait exclure systématiquement certains producteurs des tournées mutualisées et des profits qui en découlent, ce qui n’est pas souhaitable dans la solution proposée par Le Chemin des Mûres .

En plus de la localisation des producteurs, la forme de véhicule (réfrigération ou non, capacité, etc.), la nature des produits, les horaires de disponibilité des clients sont autant de contraintes prises en compte par la start-up. Il faut disposer du bon véhicule (réfrigéré pour les produits périssables par exemple) au bon moment et au bon endroit. Objectif : faire en sorte que chaque utilisateur d’une tournée soit gagnant à la fin de celle-ci en termes de coûts ou de temps.

Une fois la livraison terminée auprès des clients professionnels (restaurateurs, magasins, etc.) ou dans des points relais (Ruche qui dit oui ! , Amap), les producteurs sont dédommagés de façon équitable. Le Chemin des Mûres  propose un modèle économique transparent grâce à un algorithme de calcul des frais réels de transport (essence, entretien de véhicule, etc.) développé par l’IFSTTAR (logicout.fr) . Ce logiciel sert également d’indicateur de performance à la start-up qui compare les coûts avant et après l’utilisation de leur solution. «  Nous prélevons un pourcentage sur la performance économique d’une tournée. Cela signifie que si le client ne gagne pas d’argent, alors nous non plus  », ajoute Nils Olivier .


Ce prototype nous servira à mieux comprendre les difficultés du terrain pour apporter la solution la plus adaptée à la réalité


Développer le local à grande échelle

La start-up a eu le temps de mûrir son projet grâce au soutien d’Inria et à son dispositif d’aide à la création d’entreprise. Elle va désormais mettre en place une expérimentation sur le terrain durant un mois au cours de l’été 2019.

« Ce prototype nous servira à mieux comprendre les difficultés du terrain pour apporter la solution la plus adaptée à la réalité  », explique Adrien Flandrin , spécialiste en distribution alimentaire. Par l’intermédiaire des chambres d’agriculture, Le Chemin des Mûres  a trouvé deux groupements de 40 à 80 producteurs pour tester son logiciel. Cette étape apportera une preuve de concept en vue d’une sortie du produit final début 2020. Celui-ci prendra la forme d’un site web ou d’une application et sera complété par des interfaces de programmation (API) connectées directement à d’autres sites internet tels que les places de marché. Ces dernières mettent en relation producteurs et clients mais n’offrent pas de solution de livraison une fois les transactions effectuées. « Notre proposition est complémentaire. En l’intégrant à ces sites, nous prenons directement en charge la livraison d’une vente  », explique Nils Olivier .

Pour la suite, les perspectives sont nombreuses. Une fois le dispositif opérationnel, Le Chemin des Mûres  souhaite, par exemple, compléter son offre en intégrant des transporteurs professionnels ce qui créerait de la régularité dans les livraisons. Enfin, après avoir conquis le territoire français, la solution pourrait rapidement s’exporter par-delà les frontières. Hors de l’Hexagone aussi on veut "consommer local".

*Inocs est une équipe-projet commune à Inria, au laboratoire CRIStAL (Centrale Lille, CNRS, université de Lille) et à l'Université libre de Bruxelles.

Le Chemin des Mûres  a remporté le 3e prix lors du concours Agrinove ! Ce concours récompense les projets innovants à la frontière entre l'agriculture et d'autres domaines. Ces projets sont en lien avec les activités extra-agricoles et visent à favoriser la production, la logistique, l'ergonomie ou le travail de la terre. La start-up s'est démarquée parmi 34 projets en lice par son approche révolutionnaire qui va faciliter les transports des marchandises des petits producteurs. Le prix de 5000 € va permettre à Martin Bue, Adrien Flandrin et Niels Olivier de poursuivre le développement de leur prototype dans les meilleures conditions.

Mots-clés : Start-up Innovation Algorithmes Logistique Optimisation Economie locale

Haut de page

Suivez Inria