Sites Inria

English version

Art et Science

Dominique Fidel - 6/05/2019

Interface : un dialogue entre la recherche, l’industrie et l’art

Espace de démonstrateurs Interface - © Inria / Photo Raphaël de Bengy

Fruit d’un travail commun entre le centre de recherches Inria Lille – Nord Europe et ses partenaires, Interface est un nouvel espace d’interactions entre la recherche et l’industrie. Ses démonstrateurs permettent aux visiteurs de découvrir les travaux menés par les scientifiques du centre.

En 2018, le centre Inria Lille - Nord Europe célébrait ses 10 ans et faisait l'acquisition d'un troisième bâtiment au sein d'EuraTechnologies . En septembre, le bâtiment Place situé juste en face du bâtiment historique Le Blan - Lafont a donc rouvert ses portes, après une réhabilitation menée avec le soutien de l'État, du conseil régional Hauts-de-France et de la Métropole Européenne de Lille. Aujourd'hui, il héberge les équipes-projets  Bonus (optimisation massive) et Spirals (systèmes distribués et intergiciels) ainsi que le projet de transfert de technologies InriaTECH. Depuis le 6 décembre dernier, ce bel immeuble de briques rouges accueille aussi un espace baptisé « Interface  », destiné à la présentation de démonstrateurs technologiques.

Un espace favorisant les interactions

En se dotant de cet espace, le centre Inria a souhaité favoriser les interactions entre la communauté scientifique, le monde économique et la société. "Aujourd'hui il est primordial de renforcer le lien entre les chercheurs et les entreprises, souligne  Isabelle Herlin, directrice du centre Inria de Lille. De par son implantation au cœur du pôle d'excellence et d'innovation EuraTechnologies, « Interface  » est idéalement situé pour accueillir des visites des start-up d et de leurs partenaires. Nous souhaitons qu’Interface soit au service de cet écosystème très riche et qu'il soit utilisé comme un outil de veille technologique, mais aussi comme un espace d'échanges avec le monde de la recherche, autour de l'innovation. "

Fil rouge sur fond bleu

Quand il pénètre dans ce vaste espace de presque 300 m2, le visiteur est d'emblée happé par une ambiance colorée intense, matérialisée par un sol bleu profond souligné de rouge, un mobilier blanc et une grande œuvre murale signée par le duo d'artistes roubaisien Dr Colors. "Tout ici a été imaginé pour faire dialoguer l'art et la science afin de servir au mieux l'objectif de communication et de valorisation d'Inria", explique Gautier Levrague, co-gérant de Point Triple, la société qui a conçu l'espace en partenariat avec l'agence d'architecture et de scénographie Ink.


Tout ici a été imaginé pour faire dialoguer l'art et la science afin de servir au mieux l'objectif de communication et de valorisation d'Inria

Gautier Levrague

L’entreprise 3DO Art Engineering a, quant à elle, réalisée l’ensemble des travaux d’aménagement et d’installation. "Pour ce faire nous avons cherché un fil conducteur et nous l'avons trouvé avec la suite de Fibonacci et le nombre d'or qui illustrent parfaitement les liens qui existent entre les mathématiques et l'esthétique ", indique Damien Lenglart, président d'Ink architectes & scénographes. Aujourd'hui, ce fil conducteur est devenu un fil rouge, qui s'inscrit sur le sol de l'espace, en suivant le tracé de la spirale de Fibonacci, et guide le visiteur tout au long de son parcours. Ces réflexions ont également dicté la conception du mobilier d'exposition. "Ce dernier est entièrement composé de modules parallélépipédiques qui répondent au nombre d'or avec une suite 36 - 72 – 108 – 180…, poursuit  Damien Lenglart.Tous sont dotés de fixations invisibles afin de les assembler entre eux. " Loin d'être une simple lubie de scénographe, cette approche permet d'offrir une grande variété de combinaisons possibles tout en garantissant une harmonie parfaite.


© Inria / Photo Raphaël de Bengy

Des conteneurs, des vertèbres, un bras…

A l'issue de 4 mois de travaux, 8 démonstrateurs ont pris place dans l’espace Interface. "Ils ont été regroupés en ilots thématiques qui résument 5 des grands domaines de recherche du centre Inria Lille - Nord Europe : la science des données, l'intelligence artificielle, l'Internet des Objets, la robotique déformable et l’interaction Homme-machine ",indique Isabelle Herlin.

Parmi les projets présentés, une collaboration entre l’entreprise Jules et l’équipe-projet Inocs visant à optimiser la préparation de colis de la marque. L'enjeu : diminuer les distances parcourues par les employés grâce à une meilleure organisation des emplacements des produits dans l'entrepôt de stockage.

Les visiteurs peuvent aussi faire connaissance avec les conteneurs de la société Traxens, rendus intelligents grâce à l'équipe-projet Fun, qui a développé un système performant autour du suivi et du monitoring de ces derniers

Côté robotique, deux prototypes conçus par l'équipe-projet Defrost sont présents dans l'espace. Le premier est un robot à vertèbres souples, baptisé Echelon III, tandis que le second est un préhenseur polyvalent articulé, conçu pour l'entreprise TDR.

Le parcours prévoit également des mots croisés sémantiques et dynamiques (Links), un dialogue avec une intelligence artificielle (Sequel), une illustration de la technique de compensation de la latence sur tablette tactile (Loki et Valse) et une démonstration autour de l’élaboration de statistiques avancées sur un grand jeu de données, réalisée par l'équipe-projet Modal dans le cadre d'un contrat InriaTECH avec Alstom et HDFID.

"La zone d'exposition comporte un corner dédié aux start-up issues des recherches menées par nos équipes, comme InSimo, Go Touch VR déjà fortes de leur succès, ou Xscalibur actuellement en incubation. La culture entrepreneuriale est prégnante chez Inria. "poursuit Isabelle Herlin. Pour l'heure Interface est ouvert sur rendez-vous à un public professionnel et académique. "Des animations y seront proposées tout au long de l'année afin de favoriser les échanges avec les filières économiques. Nous accueillons également des publics scolaires et universitaires, qui seront sans doute nos chercheurs ou entrepreneurs de demain. ", conclut la directrice du centre.

Mots-clés : Interface Transfert technologie Art et numérique Art et sciences

Haut de page

Suivez Inria