Sites Inria

English version

Europe

14/01/2016

Inria Lille au carrefour de l’Europe de la recherche et de l’innovation

(CC-BY-2) Giuseppe Milo

Depuis sa création, le centre Inria Lille - Nord Europe s'inscrit dans une dynamique internationale et européenne dont l'ambition est de contribuer à l'excellence scientifique de programmes de recherche et d'innovation européens. Les collaborations scientifiques au sein de l'espace européen de la recherche créent un véritable marché unique de la connaissance, de la recherche et l'innovation.

Alors qu’Inria promeut l’excellence scientifique au service du transfert technologique et de la société, l’institut s’inscrit dans le plan ambitieux de l’Europe mis en place à l’échelle du continent pour les prochaines décennies. Le centre de recherche Inria Lille – Nord Europe n’a pas attendu ce nouvel élan européen pour mener des projets avec des équipes de chercheurs originaires de plusieurs pays et pour nouer des relations avec des partenaires belges et néerlandais.

Le projet de l’Europe représente une nouvelle opportunité stratégique importante pour l’institut. C’est dans ce contexte qu’Inria a nommé des correspondants Europe au sein de ses centres de recherche. Pour Inria Lille, Valérie Sultana sur les aspects administratifs et Lionel Seinturier sur les aspects scientifiques, sont chargés d’informer et d’accompagner les chercheurs sur les nouvelles mesures qui devraient faciliter les montages scientifiques, ou encore les demandes de financement. « Ma mission consiste à relayer auprès de nos équipes scientifiques les différentes opportunités désormais offertes par l’Europe » , précise Lionel Seinturier, responsable de l’équipe-projet Spirals (commune avec l’Université Lille 1).

Pour favoriser les synergies européennes dans le domaine de la recherche, Inria Lille - Nord Europe identifie d’abord les équipes qui pourraient bénéficier des nouveaux dispositifs pour les assister dans leur montage de dossier. « Face à la multitude de dispositifs européens, les chercheurs sont parfois un peu perdus. Je fais aussi le lien entre la Direction des partenariats européens et internationaux d’Inria et le centre de recherche Inria Lille » , ajoute Lionel Seinturier.

Des dispositifs européens sur mesure

La bourse ERC accordée de manière individuelle permet au chercheur récompensé de décrocher un financement conséquent sur une période de cinq ans. « Recevoir une bourse ERC, comme Antoine Gloria (équipe Mephysto) chez nous, est une véritable marque d’excellence » . Concernant les projets collaboratifs européens, il est capital de préparer un argumentaire convaincant sur la complémentarité et la qualité du partenariat pour décrocher, par exemple, un financement LEIT (Leadership in Enabling and Industrial Technologies ). « La concurrence est très forte avec un taux de sélection qui varie entre 17 et 3 %. Il faut donc réaliser un travail important en amont pour convaincre les experts de la commission européenne de la pertinence du projet, de son caractère innovant et du potentiel de transfert »,  ajoute Lionel Seinturier.

L’Europe passe la vitesse supérieure

Depuis 2014, l’Europe entend donner un nouveau coup d’accélérateur à des projets collaboratifs à travers son programme de financement H2020 pour la recherche et l’innovation. Les nouveaux dispositifs intégrés dans ce programme pourraient représenter une aide précieuse pour des chercheurs d’Inria Lille. Dans un passé récent, l’équipe-projet Shacra a ainsi travaillé dans le cadre du projet européen PASSPORT (2008 à 2011) sur le développement d’un modèle informatique dynamique du fonctionnement du foie humain. Ces travaux ont abouti à la création en 2011 de la start-up InSimmo, une entreprise qui développe désormais une nouvelle génération de simulateurs médicaux utilisés lors d’opérations chirurgicales complexes.

Une nouvelle philosophie de la recherche

C’est parce que la recherche ne s’est jamais limitée aux frontières qu’elle peut continuer à surfer sur une forme d’excellence impulsée par des scientifiques originaires de plusieurs pays européens. « Nous sommes plus que jamais engagés dans la dynamique de l’espace européen de la recherche. Vu le nombre de chercheurs français et la vitesse à laquelle les nouvelles technologies se développent, travailler à un niveau national n’est plus suffisant pour garder un haut niveau d’excellence. Il faut exister à l’échelle européenne pour que les recherches soient connues, diffusées et puissent avoir un impact » , précise Lionel Seinturier.

Face à ces enjeux, le centre Inria Lille – Nord Europe a mis en place, depuis 2013, un dispositif d’ "équipes associées nord-européennes" permettant d’encourager les collaborations entre les chercheurs du centre et des établissements du Nord de l’Europe. Ce programme a permis de soutenir dix collaborations entre des chercheurs d’Inria Lille et des scientifiques de grandes universités européennes comme Oxford, University College London, King’s College London, Université d’Oslo, Delft University of Technology, Université de Liège, ou encore CWI Amsterdam. Pour Inria Lille, les collaborations européennes mises en place depuis plus de dix ans et la montée en puissance des projets collaboratifs européens sont des atouts majeurs pour son rayonnement scientifique en science du numérique.

Mots-clés : Contrats européens Europe Inria Lille - Nord Europe

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !