Sites Inria

English version

Portrait

15/10/2014

Alexandre Dubus : un Mooc Maker à l’honneur

© Inria

Ingénieur jeune diplômé (IJD) chez Inria Lille – Nord Europe, Alexandre Dubus participe depuis 2013 au développement de la plate-forme de Mooc "FUN". Un travail récompensé ce lundi par le prix Inria du soutien à la recherche et à l’innovation.

Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer Inria à la fin de vos études ?

Après avoir obtenu mon diplôme de Master en Informatique à l’université Lille 1, je recherchais un premier emploi qui me permettrait d’acquérir des compétences techniques dans un environnement humain qui me plongerait en situation réelle. Intégré à l’équipe MoocLab, j’ai eu l’opportunité de manier une palette de technologies très différentes. Sur le plan humain, on m’a très vite fait confiance. Pour un IJD, disposer d’une certaine autonomie au sein d’une équipe pluridisciplinaire est un vrai plus ! Enfin, ce projet m’a offert la chance de participer à une plate-forme de grande envergure et de découvrir un domaine en pleine expansion : les Mooc.

Quelles ont été vos missions en tant qu’ingénieur de développement ?

J’ai contribué, au sein de l’équipe technique du MoocLab, à la mise en place et aux développements de la plate-forme France université numérique (FUN), basée sur le code d’OpenEdx. Nous avons adapté cet outil aux besoins du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, notre commanditaire. Ce travail portait principalement sur la personnalisation, la traduction et l’hébergement en France. Ce dernier point étant capital car nous souhaitions garantir aux utilisateurs la confidentialité des données et éviter que celles-ci ne puissent être exploitées commercialement. Depuis septembre, nous travaillons directement avec les professeurs qui conçoivent les Mooc pour encore améliorer notre solution. Les interactions entre les différents acteurs du projet – Inria, le CINES (l’hébergeur de la plateforme), les enseignants et le ministère – m’ont permis d’appréhender toute la complexité du développement d’une plate-forme de grande envergure.

Quelles ont été les contraintes liées à la création de cette plate-forme ?

Le principal obstacle était d’ordre géographique : l’équipe du MoocLab est répartie dans différents centres Inria et je suis le seul membre de l’équipe technique à travailler à Lille. Grâce à la messagerie instantanée, au téléphone ou aux mails, nous pouvons travailler avec fluidité. Nous nous réunissons physiquement une fois par mois à Paris pour faire le point sur l’évolution de la plate-forme, tant du point de vue technique que pédagogique.

Que représente pour vous le prix Inria du soutien à la recherche et à l’innovation ?

Cette distinction récompense non seulement un investissement collectif mais aussi  des résultats concrets : une mise à disposition de la plate-forme dans les temps et une fiabilité à toute épreuve. Et le succès est au rendez-vous auprès des utilisateurs : la plate-forme connaît une affluence que nous n’espérions pas. C’est une grande satisfaction !

Mots-clés : Ingénieur jeune diplômé Prix Inria Mooc MoocLab

Haut de page

Suivez Inria