Sites Inria

Monde Autonome

Espace LOGIN : La démonstration Véhicule autonome et robotique

© Inria / CHROMA

Par l'équipe CHROMA

Une voiture qui avance, tourne et freine seule, pour arriver à destination en toute sécurité, un fantasme de science-fiction ? Plus pour très longtemps : l’évolution vers le véhicule autonome est déjà bien lancée !

Le véhicule d’assistance à la conduite promet une réduction des accidents de la circulation avec la disparition des problèmes liés à la défaillance humaine (alcool, fatigue, défaut d’attention, temps de réaction, manque d’expérience…), ainsi qu’une plus grande accessibilité (handicap) et, si on regarde plus loin… peut permettre de ne plus avoir besoin de conducteur.

La transition vers le véhicule autonome est progressive. Elle a commencé avec le radar de recul, grâce auquel le véhicule commençait déjà à "percevoir" son environnement. Puis le régulateur de vitesse par exemple, qui maintient le véhicule à une vitesse constante sans intervention du conducteur. Il existe aussi aujourd’hui des voitures qui se garent en créneau toutes seules, d’autres qui suivent les marquages au sol de la chaussée… De telles options restent cependant coûteuses, et sont encore loin de couvrir tous les cas d’usages d’un véhicule.

Au sein d’Inria Grenoble – Rhône-Alpes, la recherche autour du véhicule autonome est axée sur la perception de l’environnement du véhicule, utilisant également la communication entre véhicules et entre ceux-ci et l’infrastructure routière.

 Pour cela, les prototypes de recherche présents dans la halle robotique d’Inria sont équipés de plusieurs capteurs différents – caméras, radars, et télémètres laser (LIDAR) – qui permettent de détecter les éléments environnants, et d’estimer leurs vitesse et trajectoire éventuelles. La valeur ajoutée de l’équipe de recherche réside dans la fusion des données provenant de ces différents capteurs, et de l’attribution par une méthode statistique d’une certaine confiance dans ces différentes données, selon les conditions de captation. Ainsi, la fiabilité de la perception environnementale du véhicule est optimisée. Mais ce n’est pas encore très simple dans un environnement urbain !

Rendez-vous dans le Monde autonome, pour une vidéo explicative du travail de l’équipe CHROMA, en collaboration avec l’IRT NanoElec.

Mots-clés : Véhicule autonome IRT NanoElec CHROMA Perception Espace LOGIN

Haut de page

Suivez Inria