Sites Inria

English version

Acteur des sciences numériques en Rhône-Alpes

Installé à Grenoble et Lyon depuis 1992, le Centre de Recherche Inria Grenoble – Rhône-Alpes s’emploie à favoriser l’insertion de ses opérations dans les contextes scientifiques Grenoblois et Lyonnais. Il s’implique dans la définition de stratégies locales pertinentes et en soutenant systématiquement une logique de partenariat.

Créé en 1992, le centre Inria Grenoble – Rhône-Alpes s’est constitué puis développé en partenariat avec les pôles et établissements de Grenoble et Lyon. Le centre compte aujourd’hui 34 équipes de recherche, dont 11 sont localisées à Lyon. Avec plus d’un quart de son activité à Lyon, les équipes lyonnaises représentent une composante majeure du centre.

En interaction étroite avec les structures régionales d’enseignement supérieur et de recherche

La plupart des équipes-projets Inria grenobloises sont des équipes communes avec le CNRS, l’université Joseph Fourier, et Grenoble INP au sein des laboratoires :

A Lyon, les activités des équipes-projets Inria ont été concentrées au sein des laboratoires de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, de l’université Claude Bernard-Lyon1, de l’INSA et du CNRS :

Pour renforcer ses interactions, en 2009, le Centre a signé des accords-cadres de partenariat avec tous ses partenaires académiques majeurs à Grenoble et à Lyon : ENS Lyon, Université Claude Bernard – Lyon 1, INSA Lyon, Grenoble INP, Université Joseph Fourier.

Une forte implication dans les dynamiques régionales et nationales de recherche

Le Centre de recherche est signataire du projet « Grenoble Université de l’Innovation  » dans le cadre du « plan campus ». Il est particulièrement impliqué dans le projet « Pôle international d'innovation pour la conception de systèmes intelligents  » (PILSI).

A Lyon, le Centre soutient la structuration dans le cadre du plan campus d’un quartier informatique sur le campus de la Doua, ainsi que le développement des activités de modélisation et simulation en particulier à destination des sciences du vivant sur le site de Gerland.

Le Centre participe également aux réseaux thématiques de recherche avancée  FINOVI (innovations en infectiologie) à Lyon, et « Fondation nanosciences» à Grenoble, qui représentent deux axes de recherche stratégiques porteurs d’applications innovantes en biologie et physique.

Transfert et valorisation

Le Centre est membre actif du consortium régional GRAVIT (Grenoble Alpes Valorisation Innovation Technologies), et développe en liaison avec les pôles de compétitivité son offre de transfert à destination des PME.
Il s'appuie sur plusieurs acteurs régionaux de valorisation et transfert :

  • à Grenoble : GRAIN2, regroupant GRAVIT (Détection et Maturation), GRAIN (Incubation) et PETALE (Développement industriel)
  • à Lyon : Lyon de Lyon Sciences Transfert (LST) et l'incubateur CREALYS.

Par ailleurs, plusieurs équipes de recherche du Centre sont membres de l’Institut Carnot « Logiciels et Systèmes intelligents » (LSI), piloté par l’Université Joseph Fourier.

Avec le soutien des collectivités locales

Dans sa période de croissance, le Centre a été soutenu par les collectivités locales et régionales pour accompagner la dynamique de ses activités scientifiques.
En particulier, dans le cadre du CPER 2007-2013, la construction de la nouvelle aile du bâtiment de Montbonnot (1000 m2), dédiée aux équipes et aux activités de transfert a été financée en partie par les collectivités locales (Mairie, Conseil Général de l’Isère) et régionale (Conseil Régional Rhône-Alpes), en complément de l’investissement de l’Inria sur ses ressources propres.

Mots-clés : Rhône-Alpes Grenoble Lyon

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !