Sites Inria

Séminaire In'Tech

Alexane Roupioz / Citizen Press - 20/05/2015

Théorie des jeux : prenons la bonne décision !

© Africa Studio - Fotolia.com

Née au XIX siècle, la théorie des jeux a rapidement été appliquée à l’économie avant de s’étendre à l’industrie et à l’informatique. À l’occasion du séminaire In’Tech organisé par Inria Grenoble - Rhône-Alpes, les référents scientifiques Bruno Gaujal et Samir Perlaza reviennent sur l’utilité et l’avenir de cette théorie.

Comment peut-on définir la théorie des jeux ?

Bruno Gaujal : Son nom est un peu trompeur : la théorie des jeux n'étudie pas les règles à suivre pour jouer, mais elle s’intéresse aux choix stratégiques qui sont faits par les différents acteurs.

Samir Perlaza : On parle de théorie des jeux lorsque la décision d'un acteur affecte celle d'un autre, c'est-à-dire lorsqu'il y a une interaction. Cette théorie vise à analyser les conséquences des différents choix, afin de choisir une stratégie optimale.

Utilisée à l’origine en économie, comment la théorie des jeux s’est-elle étendue à l’industrie et la société ?

B. G. : Dans les années cinquante, John Maynard Smith a, le premier, utilisé la théorie des jeux pour étudier la théorie de l’évolution des espèces. Grâce à elle, il a pu notamment comprendre l’apparition de phénomènes de coopération.

S. P. : La théorie des jeux permet aujourd’hui d’expliquer les comportements humains, mais elle s’inspire aussi de ces derniers pour se développer. C’est un enrichissement mutuel.

B. G. : Dans l’industrie, cette théorie n’a pas encore eu l’impact qu’elle mérite. Il y a souvent des grands principes généraux qui peuvent s’appliquer pour résoudre des problèmes précis. Si on choisit de généraliser le problème au lieu de le spécialiser, il devient souvent plus simple car nous disposons alors de plus d’outils et de recul pour l’aborder.

Quels sont les futurs champs d’application pour cette théorie ?

S. P. : Dès qu’il y a des interactions, la théorie des jeux peut s’appliquer ! Par exemple dans les télécommunications, la multiplicité des réseaux (Wi-Fi, 4G, Bluetooth…) disponibles à tout instant impose au smartphone de faire un choix, à partir des différents paramètres dont il dispose (qualité des réseaux, besoins de l’utilisateur…). Pour l’aider à prendre une décision, la théorie des jeux se révèle particulièrement utile. Elle pourrait aussi devenir essentielle dans notre vie quotidienne, car nous sommes chaque jour confrontés à des problèmes de prise de décision : choix d’un opérateur de téléphone ou d’énergie, choix du mode de transport…

B. G. : La théorie des jeux participe de l'interdisciplinarité en science. Aujourd'hui elle est utilisée dans de très nombreux domaines : économie, informatique, sociologie, biologie, optimisation, théorie de l'information, ingénierie des transports et des télécommunications ou encore sciences politiques.

Le mardi 30 juin, la théorie des jeux s’invite au séminaire In’Tech organisé par Inria Grenoble - Rhône-Alpes, à Montbonnot. À cette occasion, Bruno Gaujal, responsable de l’équipe-projet MESCAL et Samir Perlaza, chargé de recherches dans l’équipe-projet SOCRATE, partageront leur point de vue sur la place de cette théorie dans l’économie, l’industrie et la société.

Mots-clés : Économie IN'Tech Théorie des jeux Société Industrie Séminaire IN'Tech

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !