Sites Inria

Analyse de données

Citizen Press - 13/06/2016

ProbaYes, intermédiaire entre les laboratoires et l'industrie, rejoint le groupe La Poste

illustration Probayes © Probayes

La société issue du CNRS et d’Inria née en 2003 est spécialisée dans l’analyse prédictive (Big Data) et compte poursuivre et consolider son développement grâce au soutien du grand groupe français. Explications avec Jean-Michel Lefèvre, directeur général de ProbaYes depuis 2011.

La société ProbaYes rejoint le Groupe La Poste . Comment se sont déroulées les négociations ?

Jean-Michel Lefèvre : Nous avions envie, sans qu’il y ait d’urgence, de développer plus solidement notre société et il était intéressant de pouvoir nous associer à un groupe qui nous donnerait les moyens de le faire. Par ailleurs, comme nous avons bénéficié de subventions et d’aides de la part de la France, il nous semblait essentiel de choisir un groupe français pour le rachat. C’est d’une certaine façon un retour à l’envoyeur car nous avons bénéficié d’aides publiques. ProbaYes a choisi, depuis son origine, de ne pas se focaliser sur un secteur en particulier. La Banque postale fait partie de nos clients historiques. Nous avons développé pour eux des applications d’analyse de risque. Nous travaillons sur l’intelligence des données avec Toyota pour réaliser des outils d’aide à la conduite ou bien avec la Société générale par exemple. Notre volonté est de jouer le rôle d’intermédiaire culturel entre les laboratoires et l’industrie. La Poste a souhaité que nous conservions cette identité.

Comment concevez-vous l’intelligence de données chez ProbaYes ?

Jean-Michel Lefèvre : Nous sommes spécialisés dans l’analyse prédictive de données pour permettre à nos clients de gagner en efficacité et en productivité, de mieux tirer parti de leurs ressources etc. ProbaYes a notamment mis au point une technologie d’aide à la décision fondée sur la programmation probabiliste. Nous voulons faire en sorte que nos innovations apportent de la valeur à nos clients quel que soit le secteur.

Historiquement, nous avons également attaché beaucoup d’importance à l’éthique dans le traitement des données.

C’est d’ailleurs l’une des raisons de ce rapprochement avec la Poste  : le groupe a mis en place des chartes data , avec des engagements très clairs vis-à-vis des clients et des équipes. Le texte du serment des facteurs a été récemment étendu à l’aspect numérique et dans les semaines qui viennent, les 32 salariés de ProbaYes prêteront serment aussi.

Quelles sont les opportunités économiques du secteur dans les années à venir ?

Jean-Michel Lefèvre : Le big data est un marché en pleine explosion. Nous voyons des opportunités partout, notre chiffre d’affaire a d’ailleurs connu une augmentation de 30% par an depuis trois ans. Le groupe La Poste nous ouvre la porte de ses besoins internes, mais aussi de ceux de ses partenaires et clients. Nous allons participer à la révolution numérique à l’œuvre chez eux, en développant des applications qu’ils pourront mettre en place sur des objets connectés. La notoriété de la Poste va également nous donner accès à des secteurs d’activités dans le BtoC, ce que nous n’avons pas encore développé à ce jour. On pourrait imaginer par exemple des projets autour de l’analyse de données de capteurs pour aider au maintien à domicile des personnes âgées.

Quels liens allez-vous garder avec Inria ?

Jean-Michel Lefèvre : Des liens étroits, nous l’espérons ! Christian Laugier de l’équipe Emotion (Inria – Rhône-Alpes – Grenoble) travaille avec nous, notamment sur des projets de systèmes d’aide à la conduite. Nous souhaitons également pouvoir y recruter de futurs collaborateurs : des chercheurs ayant des compétences dans les mathématiques et l’analyse de données.

Mots-clés : ProbaYes La Poste Analyse de données Jean-Michel Lefèvre INRIA Grenoble - Rhône-Alpes

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !