Sites Inria

Transfert technologique

Jordan Pouille - 21/05/2014

Inria accélère le développement d’XtremLogic

Accélérer la vitesse des ordinateurs : tel est l’objectif de la start-up XtremLogic , lancée en janvier 2014. Pour cela, la jeune pousse vient de signer un contrat de collaboration avec Inria et l'ENS Lyon pour utiliser les algorithmes développés par leurs équipes communes, Compsys et Aric.

À l’origine de l’histoire d’XtremLogic , la volonté de son jeune président, Alexandru Plesco, 30 ans, de donner vie au contenu de sa thèse. Le sujet : transformer les circuits intégrés programmables (FPGA) en supercalculateurs, aujourd’hui indispensables dans de nombreux domaines, depuis les prévisions météo jusqu’à la prévention des risques sismiques ou la finance.

Portraits Alexandru Plesco et Christophe Alias Alexandru Plesco et Christophe Alias - © Inria

L’aventure commence en 2011, par une phase d’incubation du projet d’entreprise dans les locaux de l’ENS Lyon dont Alexandru est diplômé. Inria lui apporte son soutien en l’engageant pour dix-huit mois comme ingénieur Transfert et Innovation . Alexandru bénéficie alors de l’implication active de Christophe Alias, chercheur Inria de l’équipe-projet Compsys.

Une véritable collaboration est mise en place pour cadrer au mieux les besoins de la future start-up. Une technologie complète de compilation exploitant des résultats de recherches, obtenus notamment à Inria et à l’ENS-Lyon, vient récompenser ce travail collectif.

Début 2014, ce partenariat prend une nouvelle dimension : Inria et ENS Lyon accordent à la start-up une licence exclusive pour l’utilisation de ces logiciels qui permettent une optimisation maximale des circuits intégrés. Christophe s’est depuis associé à Alexandru dans la création de la start-up, et continue sa participation au transfert sous forme de conseil dans le cadre d’un concours scientifique. À Alexandru d‘exploiter au mieux ces logiciels, afin de pouvoir proposer des solutions "clés en main" pour ses futurs clients.

Soutenir les start-up

Chargé de partenariats et de projets d’innovations au sein d’Inria, Nicolas Jourdan a d’emblée été séduit par les ambitions d’XtremLogic : « C’est une vraie satisfaction pour nous que se développe une offre de produits et de services à partir des travaux que nous avons menés. Cette start-up vient en effet couronner huit années de recherche des équipes Compsys et Aric. »

D’ores et déjà, l’avenir semble assuré pour XtremLogic . Lauréate de plusieurs prix, dont celui de la start-up la plus prometteuse décerné par la SAME (Sophia Antipolis Microelectronics Conference ), la jeune société devrait signer ses premiers contrats d’ici la fin de l’année. « Je me suis rapproché d’organismes bancaires , précise Alexandru Plesco. Ils disposent déjà de fournisseurs mais pour autant les discussions engagées avancent bien. »

Pour Nicolas Jourdan, l’aventure d’XtremLogic montre que les savoir-faire d’Inria répondent à des besoins très concrets. « Nos chercheurs concourent à l’émergence de start-up, pour proposer des solutions qui créent de nouveaux services et des emplois. »

Inria a déjà aidé cent vingt jeunes sociétés à voir le jour. Parmi elles figurent des poids lourds du numérique : le comparateur de prix Kelkoo , l’éditeur de logiciels de gestion Ilog , racheté par IBM pour 215 millions d’euros ou encore la start-up lyonnaise Lyatiss , qui vient d’ouvrir son antenne américaine dans la Silicon Valley.

Mots-clés : Start-up Compilation FPGA Transfert de technologie

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !