Sites Inria

English version

Objets connectés

19/05/2017

Des objets connectés qui s'adaptent aux comportements humains

James Crowley - © Inria / Photo J. Wallace

James Crowley, professeur à Grenoble INP, est depuis quelques mois responsable de la nouvelle équipe Pervasive Interaction, qui développe les théories et modèles pour les systèmes et services composés d'assemblages d'objets intelligents. À l’occasion des 50 ans d’Inria, il se penche sur l’avenir des objets connectés. 

Vous dirigez l’équipe Pervasive Interaction. Quel est votre domaine de recherche ?

James Crowley : Nous nous intéressons aux objets dits intelligents. Ce sont des objets qui sont augmentés de quatre capacités : la perception, l’action, la communication et l’interaction. Et ces objets interagissent de plusieurs façons : avec l’Homme, avec le monde physique (c’est la robotique) et avec le monde numérique (c’est l’Internet des objets). Nous travaillons dans ces trois champs avec l’idée d’unifier ces différents types d’interactions avec une technique commune.

Comment ces objets connectés vont-ils bouleverser le monde dans 50 ans ?

Le nombre d’objets connectés programmables double à peu près tous les trois ans. Ils sont dans nos habitations, nos voitures et nos lieux de travail. Et bientôt dans nos meubles, nos vêtements... À long terme, il est très probable qu’il y ait du numérique dans chaque objet de notre quotidien. Le problème c’est qu’aujourd’hui ces objets ne savent pas adapter leurs comportements à nos activités et nos préférences.  

Au sein de Pervasive Interaction nous travaillons sur une nouvelle approche, fondée sur les sciences cognitives. Le but est que ces objets intelligents deviennent sensibles aux contextes humains.  

Quels sont les grands défis qu’il faudra relever dans les 50 prochaines années ?

Logo Inria 50 ans

La question que nous devons nous poser est : comment faire pour que ces objets ne deviennent pas un enfer pour l’Homme ? Comment éviter que notre bureau nous inonde avec des spams ou que notre cuisine attire en permanence notre attention avec une masse d’informations ingérable ? Idéalement, il faudrait que nos objets soient capables de nous donner la bonne information au bon moment sans créer de distraction. Nous sommes déjà sur une piste. Avec l'aide de l'Institut Carnot d'Inria, nous avons récemment créé une start-up, Situ8ted. L’objectif est de développer une technologie qui permette aux téléphones mobiles de fournir une information pertinente au moment opportun. Par exemple vous prenez le train et votre Smartphone vous propose dans une petite fenêtre type push la possibilité de réserver un taxi à destination. Ensuite, comme votre téléphone a appris que vous aimiez manger italien, il va vous suggérer une liste de restaurants correspondant à vos goûts à proximité. Notre challenge, c’est de faire en sorte de donner les bonnes informations à l’utilisateur, au bon moment, sans le perturber et sans attirer inutilement son attention.

Mots-clés : James Crowley Pervasive Interaction Objets connectés 50 ans

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !