Sites Inria

English version

Interaction Homme Machine

Estelle Raffin - 28/06/2016

Des boutons émergeant de nos téléphones tactiles

Photo simulant un bouton émergeant d'un écran tactile Simulation de bouton émergeant d'un écran tactile - © IIHM LIG et FIT Lab, Swansea university

Des boutons rotatifs et linéaires tangibles émergeant de nos téléphones tactiles : de nouvelles modalités d’interaction Homme-machine proposées par Céline Coutrix, chargée de recherche au laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG). Ses travaux d’expérimentation et de prototypage ont utilisé la plate-forme Amiqual4Home, et ont été récompensés lors de la conférence CHI 2016 à San José, aux États-Unis.

Imaginez que vous regardez la télévision, quand l’interphone se met à sonner. Vous vous levez pour répondre mais décidez de baisser le volume de votre émission pour entendre facilement l’interphone. Vous sortez votre téléphone, appuyez sur l’application qui contrôle la télévision et alors que vous traversez le couloir où vos enfants ont oublié leurs jouets, un bouton sort de votre écran pour vous permettre de baisser le volume du téléviseur tout en restant concentré sur les jouets qui vous barrent la route. Ce bouton qui sort de l’écran est semblable à celui de votre chaîne Hi-fi. Cela vous paraît étrange ? Pourtant cela pourrait être bientôt une réalité.

Céline Coutrix, Juan Rosso et Laurence Nigay, au sein de l’équipe de recherche IIHM du LIG et avec le FIT Lab de l’Université de Swansea au Royaume-Uni, ont élaboré une proposition futuriste présentée lors de la Conférence sur les interactions Homme-machine 2016 (CHI 2016),  le 7 mai dernier. Leur travail de recherche s’est appuyé sur la réalisation de deux prototypes : l’un fabriqué à Swansea et l’autre aux FabLab de l’université de Grenoble (FabMSTIC et Creativity Lab d’Amiqual4Home).

Dispositif produisant des boutons tangibles à faible et haute résolution © IIHM LIG et FIT Lab, Swansea university

À gauche, dispositif faible résolution : prototype conçu par l’équipe FIT Lab de l’université de Swansea. La deuxième ligne surlignée représente un curseur que l’on peut déplacer, chaque bouton se lève à tour de rôle lorsque celui d’à côté est déplacé latéralement, pour donner une sensation de glissement en continu. Le bouton seul peut être poussé ou tourné.

À droite, dispositif haute résolution : prototype conçu par l’équipe IIHM du LIG au FabMSTIC et au Creativity Lab. La boîte contient quatre subdivisions qui peuvent tourner pour présenter différentes faces chacune étant équipée soit de curseurs, soit d’une surface plane, soit de boutons.


Un prototype vidéo, très important pour bien expliquer le concept des boutons émergeant de l’écran, ainsi que leurs utilisations possibles, a été réalisé en utilisant les ressources d’Amiqual4Homepagebreak


Céline Coutrix manipule son téléphone où des boutons tangibles apparaissent pour contrôler les objets connectés de l’appartement. Cette manipulation est en fait simulée : Nicolas Bonnefond, responsable technique de l’appartement, contrôle les appareils à distance alors que la chercheuse manipule des boutons factices fabriqués au FabLab. Cette démonstration illustre le propos de l’article et permet d’imaginer et comprendre comment les téléphones pourraient être équipés de boutons tangibles qui apparaissent selon les besoins et comment l’interaction aurait lieu. « Il est plus facile d’imaginer l’interaction lorsqu’il s’agit d’un écran tactile ou d’une souris » , explique Céline Coutrix, « parce que cela concerne des technologies connues et utilisées régulièrement alors qu’avec une technologie innovante, comme c’est le cas des boutons tangibles émergents, il est difficile d’imaginer l’interaction à partir de prototypes matériels uniquement. La vidéo de simulation est une démarche très importante dans notre travail de recherche. »

L’ensemble des travaux a été récompensé par la communauté scientifique lors de la conférence CHI 2016. De retour du futur,  le projet va continuer à évoluer : différentes pistes comme la pixellisation des boutons et leur miniaturisation sont en cours de réflexion. L’équipe de recherche envisage de faire appel à nouveau aux différents FabLab pour le prototypage et l’expérimentation des dispositifs d’interaction.

Amiqual4home

Amiqual4Home est un "Équipement d’excellence" (Equipex) géré par Inria Grenoble Rhône-Alpes, et financé par le programme "Investissements d’avenir" de l’Agence nationale de la recherche. Cette plate-forme propose différents services autour de l’habitat connecté.

Mots-clés : CHI2016 Céline Coutrix Amiqual4Home INRIA Grenoble - Rhône-Alpes Interaction homme machine (IHM)

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !