Sites Inria

Start-up

17/07/2018

UT4H, une start-up issue du projet DomAssist de l'équipe-projet Phoenix

C’est une nouvelle start-up issue des équipes-projet d’Inria Bordeaux - Sud-Ouest qui s’apprête à prendre son envol. UT4H : Ubiquitous Technology 4 Humans , bénéficie de la licence d’exploitation de Home-Assist , projet emblématique de l’équipe Phoenix. Dédiée au maintien à domicile des personnes âgées, cette nouvelle entreprise vient confirmer le dynamisme de la "silver technologie" dans la région.

Des valeurs et un cadre éthique partagés

L’objectif de la solution Home-Assist : garantir le maintien à domicile des personnes âgées dans les meilleures conditions en leur apportant des services d’aide à la réalisation de leurs activités quotidiennes, un dispositif d’alerte pour garantir leur sécurité et des outils et applications pour préserver leurs interactions sociales et leurs loisirs. Le dispositif se veut léger et discret, afin de préserver l’intimité des personnes : pas de caméras, mais une dizaine de capteurs, qui enregistrent les mouvements, les ouvertures de portes ou de placards ainsi que la consommation électrique de certains appareils électroménagers. Ces informations sont collectées par un boîtier domotique et traitées grâce à des algorithmes développés avec des spécialistes du vieillissement.

Le consentement du bénéficiaire est au cœur du projet : il maîtrise de bout en bout les informations qui sont transmises à ses proches ou aux professionnels du maintien à domicile. C’est ce cadre éthique et les valeurs portées par le projet qui m’ont poussé à y prendre part. 

explique Pierre-Yves Chauché. Ainsi, l’interface pourra alerter les services concernés si la personne âgée a manqué plusieurs repas de suite ou si le temps passé à la réalisation de certaines activités a augmenté de manière inquiétante.

Home-Assist offre la possibilité inédite de recueillir en amont tous les indices et signaux faibles qui indiquent un début de perte d’autonomie ; cela pourrait permettre d’éviter un grand nombre d’incidents et d’hospitalisations, mais aussi de prolonger l’autonomie des personnes en leur offrant des services sur mesure tout en préservant leur intimité.

explique Julien Durand. Au domicile de la personne âgée, une tablette numérique propose des outils de rappel des rendez-vous ou de prises de médicaments, des jeux et des applications pour communiquer avec ses proches. 

Une méthode : la coconstruction

Depuis le démarrage du projet, par l’équipe-projet Phoenix*, Home-Assist a fait intervenir des équipes pluridisciplinaires : chercheurs et chercheuses en informatique, spécialistes de l’ergonomie mais aussi psychologues spécialistes du vieillissement, afin de proposer une solution à la fois innovante, éthique, pertinente et facilement acceptée. Ils ont synthétisé leurs travaux dans cet article paru sur Interstice.info. Un recueil des besoins a permis de mieux comprendre les enjeux essentiels du maintien à domicile des personnes âgées en faisant intervenir des spécialistes issus des conseils régionaux, SPASAD et sociétés privées. DomAssist 500 , l’expérimentation à grande échelle dans 140 domiciles, a confirmé le bien-fondé du concept pour les professionnels de la silver économie. Julien Durand et Pierre-Yves Chauché souhaitent poursuivre cette approche de coconstruction avec leurs partenaires. Ainsi, dès le mois de septembre, ils lanceront une offre commerciale pilote implantée dans une soixantaine de domiciles, afin de valider leur proposition de valeur. « Entre zones urbaines et rurales par exemple, les besoins diffèrent, nous allons nous heurter régulièrement à ce type de problématiques, c’est la raison pour laquelle il est essentiel pour nous de nous appuyer sur les professionnels. » Côté technologique, Julien Durand se charge quant à lui du développement d’une application à destination des aidant.e.s, coconstruite avec elles et eux pour leur délivrer un niveau d’information pertinent avec un outil centré utilisateur. « Notre objectif d’ici à début 2019 est de faire passer Home Assist d’un projet de laboratoire à une solution innovante adaptée au marché de la silver économie. » 

Signature de transfert de technologie / de gauche à droite : Marie-Laure de Bruc Mazoyer, Unitec - Pierre-Yves Chauché, UT4H - Nicolas Roussel, Inria - Julien Durand, UT4H

Un réseau de partenaires en soutien

Les deux entrepreneurs ont été soutenus par l’équipe du service Transfert, innovation et partenariat du centre Inria Bordeaux - Sud-Ouest, avec laquelle ils ont contractualisé le transfert de technologie. Julien Durand a d’abord été accompagné par InriaHub pour une première étape de maturation du projet, avant, avec son associé Pierre-Yves Chauché, d’intégrer un programme d’incubation et de coaching chez Unitec  de Bordeaux ainsi que des conseils des experts du fonds d’investissement IT-Translation . Enfin, dans le cadre du programme national d’Inria, Digital Start-up , les deux entrepreneurs ont pu affiner leur projet, formés par des experts de l’EMLyon business school . Ils espèrent désormais finaliser un premier tour de table afin de lancer la commercialisation du produit, qui devrait être proposé en BtoB pour étoffer l’offre de services des sociétés d’aide au maintien à domicile. « Nous allons proposer aux professionnels un transfert de compétences afin qu’ils deviennent eux-mêmes des experts Home assist. »  Le marché potentiel actuel de UT4H est de 1,5 million de personnes, mais le chiffre pourrait tripler d’ici à 30 ans avec l’accélération du vieillissement de la population. La création de cette nouvelle start-up confirme la polarisation des projets de recherche autour des thématiques liées à la santé et au vieillissement dans la région de Bordeaux. 

Interview de Marie-Laure de Bruc Mazoyer, Start-up manager au pôle numérique d'Unitec :

« Avec l’équipe de UT4H nous avons travaillé sur les axes de travail suivants : le marché, l’équipe, la stratégie, le business model , la PI et le financement. Notre accompagnement est personnalisé à chaque projet et créateur d’entreprise. UT4H a bénéficié aussi d’ateliers (PI, Crowdfunding , tableaux de bord, Assurance, etc…) et de formations (sur le développement commercial par exemple) que nous organisons.
Sur l’axe du financement nous accompagnons UT4H sur la recherche de fonds publics auprès de la BPI et de la Région.
En 2017 Unitec a accompagné 99 entreprises et obtenu plus de 9M€ de financements pour les start-up (hors investisseurs privés). »

* Phoenix est une équipe projet commune à Inria, Bordeaux INP, Université de Bordeaux et CNRS au sein de l’UMR 5800 LABRI

Mots-clés : Silver economie Transfert de technologie Silver technologie UT4H

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !