Sites Inria

English version

Modélisation

Stéphane Menegaldo (*) - 22/06/2018

Le projet AMDECC récompensé au Forum Teratec

De gauche à droite : Haris Musaefendic et Julien Leparoux, Safran Aircraft Engines - Renaud Mercier, Safran Tech - Vincent Moureau, CNRS (CORIA) - © Vincent Moureau

Porté depuis cinq ans par un partenariat réunissant Safran Tech , Inria Bordeaux – Sud-Ouest et le CORIA (UMR6614 CNRS Université de Rouen et Insa Rouen), le projet AMDECC a reçu, mardi 19 juin, le Prix de la Collaboration lors des Trophées de la Simulation Numérique organisés par Teratec et l’Usine Digitale .

AMDECC , pour "Adaptation de Maillage Dynamique et massivement parallèle pour la simulation aux grandes Echelles des Chambres de Combustion aéronautiques" . Derrière ce long acronyme se cache la volonté de concevoi r des moteurs d’hélicoptères plus performants et moins polluants. Pour y parvenir, le projet a pour objectif d’améliorer le rapport qualité/coût lors des simulations à grande échelle des chambres de combustion des moteurs. Cette approche nécessitant un recours massif au calcul haute performance, l’optimisation des simulations constitue un élément clé dans sa réussite.

Deux démonstrations ont été réalisées qui ont convaincu le jury. La première concerne la prédiction de l’atomisation du carburant dans un injecteur industriel avec une résolution aussi fine que 4 µm et un suivi dynamique. Pour réussir cet exploit, il a fallu simuler l’interface liquide-gaz avec un maillage très raffiné. Les calculs nécessaires ont été réalisés en parallèles sur 18 000 cœurs, une première mondiale en maillage dynamique.

La seconde démonstration portait sur la simulation complète, totalement automatisée, d’une chambre de combustion, avec une convergence du maillage et un post-traitement réalisés en cours de calcul. Le temps de retour global passant de 15 à 2 jours seulement avec cette simulation, les applications industrielles permettront d’explorer sept fois plus de designs technologiques qu’aujourd’hui.

La solution proposée par AMDECC permet de mieux diriger les efforts de calculs dans les zones physiques d’intérêt, qui peuvent être mobiles en fonction du temps, et ainsi d’augmenter la résolution de façon ciblée sans augmenter les besoins en nombre de cœurs de calcul disponibles.

Les porteurs du projet ont dédié le trophée à Cécile Dobrzynski, emportée le 23 mai dernier par la maladie qu’elle combattait depuis quinze ans. Cécile était maître de conférences à l'école ENSEIRB-MATMECA de Bordeaux INP et membre de l’équipe Inria CARDAMOM. Ses travaux de recherche sur la génération et l’adaptation de maillages sont à l’origine du succès du projet AMDECC . Consciente de l’importance de conduire des recherches ayant un impact industriel, elle a choisi pour cela l’angle du développement de logiciels de recherche stables et pérennes. Elle fut la pierre angulaire du développement de la plate-forme open source Mmg , née de sa thèse, et de la création du consortium Mmg , qui rassemble acteurs académiques et industriels.


Mots-clés : CARDAMOM Aéronautique Mmg Maillage Calcul haute performance Modélisation Simulation

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !