Sites Inria

English version

Handicap

Stéphane Menegaldo - 9/04/2018

Journée de sensibilisation à l’autisme : quand les robots favorisent l’inclusion scolaire

© Françoise Creste

Le lundi 2 avril s’est déroulée la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. A Bordeaux, une manifestation a eu lieu sur les quais et a drainé un flot continu de personnes. Quelques jours avant l’annonce du 4e Plan Autisme, le prêt de Thymios par Inria Bordeaux Sud-Ouest a permis aux curieuses et aux curieux de découvrir l’intérêt de ces robots pédagogiques pour les enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Parmi ses nombreuses activités, Inria développe du matériel éducatif pour les enseignants, notamment avec le projet « Dessine-moi un robot ». Il est aussi le principal développeur de l'intégration du langage de programmation Scratch pour Thymio. Dans ce cadre le Centre Inria Bordeaux - Sud-Ouest prête régulièrement quelques robots Thymios à des fins éducatives.

Cathy Hémon, conseillère pédagogique ASH* à l’Académie de Bordeaux, en assure le relais en Gironde dans différents dispositifs liés au handicap. Le 2 avril elle a présenté le travail mené actuellement par le professeur Mehdi Beziat dans un dispositif scolarisant des élèves TSA. Cathy Hémon explique : « Les principaux obstacles des élèves TSA pour l’accès aux apprentissages sont des difficultés d’attention, de dysfonctionnement exécutif et de communication. »

Le robot Thymio permet de capter leur attention, de les maintenir sur la tâche, mais également de favoriser le développement de leurs fonctions exécutives : planification, anticipation, flexibilité cognitive.

Le robot permet ainsi d’améliorer l’habileté sociale des enfants par le travail en groupe et l’engagement dans un projet. Une fois qu’ils ont appris à programmer les Thymios, ils peuvent aller dans d’autres classes pour apporter leur compétence aux élèves et ainsi de nouveaux liens peuvent se créer…

Lors de cette journée du 2 avril l’engouement a été très important : parents et enfants ont pu manipuler les robots, beaucoup ont pris des photos et des contacts dans l’idée de développer un projet pour leur établissement ou leur institution. Au-delà des familles, les directrices et directeurs d’établissements spécialisés, assistantes et assistants de vie scolaire, éducatrices et éducateurs, enseignantes et enseignants se sont intéressé au projet et ont pu découvrir les différentes possibilités de travail avec cet outil.

« La finalité du projet est de favoriser la prise en compte des difficultés des élèves avec trouble autistique et de les relier à ce que peuvent apporter les robots. Cela peut servir à beaucoup d’autres enfants en situation de handicap. Nous avons pour objectif d’identifier des indicateurs précis concernant les projets, les élèves et surtout pour mesurer l’inclusion scolaire dans les écoles et les collèges » précise Cathy Hémon.

*Adaptation scolaire et scolarisation des élèves en situation de handicap

Mots-clés : Autisme Handicap Robot Thymio

Haut de page

Suivez Inria tout au long de son 50e anniversaire et au-delà !